Début

Quoi de Neuf

Michel M. Deschamps - Directeur

Observations
Personelles

Archives de Journeaux

OVNIs

Traces Physiques
d'OVNIs

Mutilations
d'Animaux

Occupants d'OVNIs

Cercles de Cultures

Clips Audio

Documents

Liens

Comment Identifier Des OVNIs En Trente Minutes Ou Moins

Bien qu'il puisse être difficile de croire, vous POUVEZ facilement identifier ou distinguer les OVNIs de tous les objets synthétiques et phénomènes normaux dans le ciel. Une fois que vous avez eu votre première observation d'un Objet Volant Non Identifié (OVNI) et vous vous êtes familiarisé avec le ciel de nuit, vous deviendrez rapidement un bon observateur et vous saurez exactement quoi rechercher, la prochaine fois que vous scruterez le ciel.

Même lorsque vous avez eu autant d'observations d'OVNI comme j'ai eu, vous pouvez quand même faire des erreurs ! Mais vous apprenez à faire très peu d'erreurs parce que vous ne pouvez pas vous permettre de ressembler à un imbécile devant les membres de votre famille, vos amis... et en particulier, le public quand - ou si - vous décidez de rapporter votre observation aux médias.

La seule erreur que j'ai faite était de me tenir debout dans un champ et signaler avec ma lampe de poche ce qui semblait être un groupe de trois lumières venant directement vers moi... une grosse lumière blanche flanqué de deux petites... et complètement silencieuses! C'est à dire, jusqu'au moment losqu'elles se rapprochaient de moi et j'ai entendu le bruit distinct d'un moteur et j'ai réalisé que ce que je regardait était un petit avion qui s'apprêtait à atterrir à l'aéroport local. Ça pris quelques minutes de plus pour que l'avion passe au-dessus de ma tête et je pouvais finalement voir les lumières clignotantes sur les ailes et le phare anti-collision sur l'aileron vertical de l'appareil.

Croyez-moi quand je vous dis ceci: "c'était la première...et la dernière erreur que j'ai faite!"

Ainsi, avant de sauter aux conclusions, je propose que vous restez sur place, observez soigneusement l'object (ou les objets) et regardez pour n'importe quels signes indicateurs d'origine terrestre. Par l'épreuve et l'erreur, ça peut prendre entre quinze à trente minutes pour identifier un objet vraiment inconnu parmi tous les autres objets vus dans le ciel, mais seulement si vous suivez les critères que j'ai énuméré ici:

1) Forme
2) Couleur(s)
3) Son
4) Dimension
5) Vitesse
6) Comportement
7) Niveau de Haute Étrangeté
8) Durée de l'observation



1) Forme

La forme et l'aspect d'un OVNI peuvent changer. Et dans beaucoup de cas, il est plus facile de discerner leur aspect pendant le jour que durant la nuit.

Cliquez sur les images pour agrandir

Dans les observations moins intéressantes, l'objet peut apparaître comme une étoile blanche très brillante, vous empêchant de discerner une forme spécifique... même si vous rapprochez l'objet à l'aide de jumelles, d'un télescope ou d'une caméra video.* Et quand il décolle, il aura la même apparence que lorsque vous l'avez repèré la première fois...un simple point de lumière aussi brillant que Jupiter (à son plus lumineux) ou faible comme une étoile lointaine.

Un nombre d'objets ont un diamètre apparemment prolongé, ou une luminosité "embrouillée". Les objets ressemblant à des étoiles seront immobiles pendant des périodes prolongées, ou bien seront vus, croisant rapidement le ciel, probablement avec une trajectoire étrange.

* Quand vous vous rapprochez d'une source de lumière avec une caméra vidéo, vous obtenez un phénomène qui ressemble à l'emblème de Batman - un cercle avec une morsure au dessus et une autre en dessous - parce que la caméra ne peut pas compenser pour l'éclat de l'objet que vous regardez, et vous ne pouvez pas obtenir une forme définie de l'OVNI.


Emblème de Batman


2) Couleur(s)

Durant la nuit, certain OVNIs démontreront d'étranges configurations de lumières, ainsi que des teintes de couleurs qu'on ne retrouve pas sur les appareils conventionels. Il se pourrait que vous voyez une forme ovale foncée avec des lumières multicolores autour du périmètre, ou bien l'objet même peut être une énorme source de lumière aveuglante, d'une couleur ou autre.

Les couleurs peuvent être tellement vives que l'observateur peut facilement les distinguées…même dans la noirceur de la nuit. Certaines des couleurs généralement rapportées sont: le rouge, le vert clair, le bleu ciel, le jaune, l'orange…et parfois, le rose.

Un autre bon exemple de ces objets volants lumineux et colorés sont les boules de feu vertes.


"C'est une peinture scrupuleusement précise de témoin oculaire d'une boule de feu
verte mystérieux se précipitant par le ciel de nuit au-dessus du Nouveau-Mexique…
par Mme Lincoln LaPaz, " Magasine LIFE, 7 avril 1952.

________________

In cases where the witnesses remember the type of colors the UFO(s) displayed during the observation, they can turn to the chart below for reference.

NOTE: This color chart may not display every color in existence, but it should be useful in determining the color(s) of a particular object or objects seen by witnesses.


3) Son

En général, les OVNIs sont extrêmement silencieux. Mais il y a eu quelques cas lorsqu'un bruit audible a été entendu avant, pendant ou après l'observation d'un OVNI. Ce qui suit est une liste de certains sons qui ont accompagnés ces observations rares:

• Un son faisant bip-bip - ou une série de bips
• le bruit d'un moteur diesel
• le bruit d'une machine à laver
• un bruit de sifflement
• un bruit de vent
• un bruit de bourdonement

Une chercheuse du sud de l'Ontario nommée Lindy Tucker a non seulement recueilli des informations sur de tels cas, mais a aussi été témoin du phénomène.


4) Dimension

Déterminer la taille d'un objet inconnu n'est pas toujours facile, particulièrement si l'objet lui-même est situé à très grande distance de vos yeux. Mais si l'objet est assez proche du témoin, estimé sa dimension approximative n'est pas un problème…surtout si vous avez d'autres objets de référence tout près, comme un arbre, une maison, etc.

Dans plusieurs cas, on rapporte que la taille approximative de l'objet est comparable à celle d'un avion ou plus grand.

Mais dans les cas où un "vaisseau-mère" est repéré, la taille rapportée de l'objet est gigantesque. Un tel cas a eu lieu au Yukon, dans la soirée du 11 décembre 1996. Un objet énorme a été vu par au moins 31 personnes près de Fox Lake.

Après plusieurs calculs de triangulation, et prenant en considération les six meilleurs estimés que les chercheurs ont eu comme résultats, l'objet semble avoir la taille de plusieurs stades de football!

Another good case that comes to mind is The Phoenix Lights UFO case which occurred over the State of Arizona on March 13, 1997. Ten thousand eyewitnesses from across the state looked on as large boomerang and/or V-shaped formations of lights moved across Arizona, that evening. The sightings took place as people were getting ready to observe the Hale-Bopp comet as it made its way across the evening sky.

The tremendous size of the objects - estimated to be about a mile and half wide, from tip to tip - and the complete lack of sound indicate that something out of the ordinary maneuvered over Phoenix, and was witnessed by a large number of people, including pilots, doctors and engineers. This was probably the most important case of mass sightings on record, thus far.


5) Vitesse

Encore moins connu est le fait qu'un bon nombre d'Objets Volants Non Identifiés ont été repérés sur plusieurs types d'instruments radar qui, à leur tour, ont enregistré ces objets voyageant à des vitesses dépassant 10,000 milles à l'heure ou plus.


Incident d'OVNI Août 1967 -
Copper Cliff, Ontario, Canada.

Un événement particulier qui a eu lieu dans la région de Sudbury s'est produit en août 1967 au-dessus du complexe d'INCO, à Copper Cliff. Une vingtaine de témoins ont été émerveillés de voir un OVNI faire le tour de la cheminée du milieu à deux reprises, puis s'est ensuite déplacé devant eux, voyageant à une vitesse d'environ 15 milles à l'heure. Peu après, l'objet s'est incliné vers le haut à un angle de 45 degrés et est disparut dans le ciel en quelques secondes! Le lendemain, un des hommes qui travaillait là a contacté la base radar de Falconbridge, qui lui ont dit que l'objet avait été repéré, se déplaçant à une vitesse incroyable de 22,000 milles à l'heure!

Un autre exemple parfait de l'accélération incroyable exécutée par des OVNIs a eu lieu le 15 septembre 1991 et a été capturé sur film par l'équipage de la navette spatiale Discovery:

La navette spatiale Discovery (STS-48) capture des OVNIs sur film
le 15 septembre 1991, entre 20:30 et 20:45 HMG

Le 15 septembre 1991, entre 20:30 et 20:45 (Heure Moyenne Greenwich), la caméra de télévision située à l'arrière du compartiment de cargaison de la navette spatiale Discovery était visée sur l'horizon de la terre tandis que les astronautes étaient occupés avec d'autres tâches.

Un objet lumineux est soudainement apparu juste au-dessous de l'horizon et s'est déplaçé lentement de droite à gauche et légèrement vers le haut de l'image. Plusieurs autres objets lumineux avait été visibles avant celui-ci, et s'étaient déplacés dans diverses directions. Ensuite un flash de lumière s'est produit au côté inférieur gauche de l'écran, et l'objet principal, ainsi que les autres, ont changé de direction et ont brusquement accéléré au loin, comme si ils réagissaient au flash. Peu après, une trainée de lumière s'est déplacée dans la région que l'objet principal venait d'évacué, et alors une autre trainée s'est déplacée vers la droite de l'écran, où deux autres objets étaient situés. Approximativement 65 secondes après le flash principal, la caméra de télévision fut tourné vers le bas, montrant une image brouillée du côté du compartiment de cargaison. Elle s'est alors refocalisée, a tourné vers l'avant du compartiment de cargaison, et a cessé la télédiffusion.


Extrait d'émission de NBC sur les OVNIs


Diagramme des tracés de trajectoires

• La distance entre la navette Discovery et l'horizon de la terre est de 2,757 kilomètres.
• La vitesse de l'OVNI avant son accélération dans l'espace est de 87,000 km/h (mach 73).
• Trois secondes après le flash, l'OVNI change brusquement de direction et accélère au loin dans l'espace à 340,000 km/h (mach 285) en 2.2 secondes.
• Une telle accélération produirait une force de 14.000 g.

Une des images vidéo les plus spectaculaires d'une rencontre OVNI a été capturée par les appareils-photo à bord de la navette spatiale Discovey, STS-48, le 15 septembre 1991. La séquence video a été capté en directe par un certain nombre d'amateurs qui surveillaient les transmissions. Le matériel a été diffusé dans le monde entier dans les actualités télévisées.

Le vidéo montre plusieurs petits objets lumineux manoeuvrant sur l'écran, agissant l'un sur l'autre apparemment d'une façon complexe. Comme d'habitude, les sceptiques ont insisté que ce sont simplement des images de nombreuses petites particules de glace qui, inévitablement, finissent par se retrouvées en orbite avec chaque navette spatiale.

Les enquêteurs OVNI ont rapidement contester cette interprétation, et le scientifique américain Richard C. Hoagland a démontré d'une manière concluante qu'en réalité, les objets étaient très grands et à des centaines de kilomètres de la navette.

En particulier, un OVNI semble s'élever du dessous de l'horizon de la terre et on le voit clairement en train d'émerger de l'arrière des couches de l'atmosphère. Il est certainement en orbite autour de la terre, à une certaine distance dans l'espace, et voyageant rapidement.

Soudainement, on aperçoit un flash lumineux à la gauche de l'image, au-dessous de la navette. L'OVNI change rapidement de direction à un angle aigu et se dirige vers l'espace à très grande vitesse. Deux faisceaux de lumière minces (ou probablement des traînées de condensation) se déplacent rapidement vers le haut de la surface terrestre là où l'OVNI aurait été situé s'il avait continué son orbite originale.
________

Le flash lumineux et les faisceaux de lumière (ou les trainées de vapeur) qui se dirige dans l'espace ont été décrits comme étant une tentative au sol de perturber ou détruire l'OVNI. Hoagland, lui, interprète l'incident capturé par la caméra vidéo de Discovery plus spécifiquement comme étant un essai d'armes Star Wars contre un "drone" de Star Wars (l'OVNI). D'autres enquêteurs OVNI préfèrent le décrire comme une tentative de Star Wars contre un OVNI extraterrestre. Peu n'importe quelle version vous préférez, la technologie impliquée est certainement très impressionnante - au moins, du calibre de Star Wars.

Plus récemment, des enquêteurs de la Nouvelle Zélande ont revisés la séquence vidéo et ont corrigé le temps exact lorsqu'elle a été prise. Ils ont constaté que l'incident OVNI a été enregistré au-dessus de l'Australie et non pas les îles Philippines comme on avait pensé à l'origine. La trajectoire de Discovery l'avait déjà mené à travers Sorabaya en Java et au-dessus du désert Simpson, en Australie occidentale.

L'OVNI est d'abord apparut au-dessus de l'horizon lorsque la navette s'approchait du lac Carnegie, en Australie occidentale. Plus tard, le flash lumineux et une trainée ont pu être dépistés à la Baie d'Exmouth près de l'installation militaire North West Cape. Une deuxième trainée a pu être dépisté à l'installation militaire de Pine Gap en Australie centrale.

Les enquêteurs américains avaient demandé à leurs contre-parties australiens de fournir des détails supplémentaires qu'ils n'avaient pas et qui, probablement, ne pourront pas obtenir. Toute information que nous avons sur cet incident jusqu'à date, nous parvient des États-Unis ou de la Nouvelle Zélande.

Et naturellement, en Australie, il y a des lois rigoureuses sur les secrets dont on doit faire face. Le scénario a été probablement capturé sur vidéo purement par hasard. Avec d'autres incidents OVNI enregistrés sur vidéo par la NASA, ce matériel a contribué, de façon significante, à la décision récente de la NASA de cesser les transmissions de télévision en direct de l'espace.

Réimprimé de l'édition de septembre 1995 du UFO REPORTER, la publication trimestrielle de la UFO Research (NSW), Boîte postale Q95, Édifice Queen Victoria, Sydney, NSW 2000, Australie). L'enregistrement vidéo lui-même (y compris une recherche détaillée sur l'incident) peut être trouvé sur la bande vidéo "Hoagland’s Mars Vol 2: The UN Briefing (Extended Version)."

* Diagramme et texte basé sur/emprunté de: http://www.mufor.org/sts48.htm


6) Comportement

Les OVNIs se comportent de façons qui ne sont pas consistantes avec les avions synthétiques. Avoir la capacité de se diriger dans la direction inverse sans se retourner est un bon exemple de leur prouesse technologique.

Les OVNIs peuvent également voyager à des vitesses supersoniques sans causer les bangs soniques! D'autres peuvent planer pendant des périodes prolongées, puis soudainement disparaître dans un clin d'oeil, seulement pour réapparaître plus loin, à une altitude plus élevée ou dans une autre partie du ciel.

Certains observateurs ont rapporté avoir vu des OVNIs se déplacer irrégulièrement dans le ciel d'une manière onduleuse ou zigzaguante. D'autres ont indiqué que les objets aériens qu'ils ont vus interrompaient leur vol continu, planaient momentanément, et continuaient alors sur leur trajectoire.

Certains OVNIs semblent changer abruptement leur trajectoire pendant leur vol continu pour planer lentement au-dessus d'un certain secteur, circulent en rond, ou changent soudainement de direction. Dans d'autres cas, les objets ont semblé planer entre deux périodes de mouvement avec descente "en chute de feuille" ou mouvement de pendule.

Certains OVNIs semblent changer leur aspect tout en planant ou accélérant à très grande vitesse - par exemple, changement de la luminosité, génération d'objet(s) secondaires, etc.

Des OVNIs ont été aperçus volant en formation ou grouillement parmi plusieurs objets.

Occasionnellement, la trajectoire de l'OVNI est affectée par les avions conventionnels avoisinants. Des pilotes ont rapporté que des OVNIs ont exécuté des manoeuvres évasives au moment ou leurs avions étaient à la portée de vue des objets inconnus. Ces observations rapportées ont mené des chercheurs à croire que les OVNIs ont un but et qu'ils sont sous un certain type de commande intelligente.


7) Niveau de Haute Étrangeté

Dans la catégorie de haute étrangeté, vous trouverez les caractéristiques liées aux OVNIs qui sont en dehors de l'enveloppe d'exécution de n'importe quels avions conventionnels. Une fois que vous avez atteint ce point de haute étrangeté, vous pouvez seulement arriver à une conclusion: les OVNIs sont d'origine extraterrestre!

Dès les années 50, les OVNIs ont été capturés sur des appareils-photo infrarouges! Un cas récent a eu lieu le 5 mars 2004, dans la région de Campeche, au Mexique. La vidéo, filmée par des pilotes employant un appareil-photo infrarouge, démontre 11 objets lumineux se déplaçant rapidement dans le ciel. On a rapporté que les objets étaient invisibles à l'oeil nue - les pilotes ont mis l'appareil-photo infrarouge en marche pour les dépister après que trois d'entre eux aient été capturés par le radar.


Il y a beaucoup d'autres cas quand des OVNIs étaient visibles à l'oeil nu, mais n'ont pu être détecté par des instruments radar!

Les OVNIs ont la capacité de se diviser en deux parties ou plus. Dans quelques cas rares, l'objet est stationnaire et produit des objets secondaires (parfois désignés sous le nom "d'objects satellite"). Dans d'autres cas, des petites lumières de diverses couleurs ont été vu se fusionner avec l'objet principal!

On a également signalé que les OVNIs ont la capacité de s'éteindre comme une ampoule quand les avions d'interception militaires les approchaient. Une fois que les avions sont partis du secteur, l'objet s'illumine à nouveau!

Les OVNIs ont également la capacité de changer de forme ou de se camoufler en véhicules conventionnels, ce qui leurs permettraient de facilement exécuter leur "tâche" sans attirer trop d'attention.

Les OVNIs ont la capacité de faire des virages à angle droit de 90° sans ralentir, ce qui est impossible pour les avions conventionnels.

Les OVNIs ont la capacité de submerger dans les lacs et les océans avec facilité, devenant des OSNIs ou Objets Submergés Non Identifiés. Incroyablement, ils ont été dépistés sur les écrans sonar à des profondeurs de 20,000 pieds, ce qui est impossible pour tout autres véhicules sous-marins parce que la profondeur d'écrasement des sous-marins militaires est à 7,000 pieds! Après avoir été sous l'eau pendant un certain temps, ils font surface et s'envolent au loin à très grande vitesse. Aucune puissance sur terre n'a ce genre de technologie!

Les OVNIs ont également la capacité de "sucer" ou prendre le courant électrique directement des lignes de haute tension, qui a parfois comme conséquence des interruptions ou des pannes d'électricité. Plusieurs tels incidents ont eu lieu dans la région de Sudbury et ailleurs!

Les OVNIs qui ont été vues dessus ou près du sol ont laissé derrière eux diverses traces physiques: brûlures en forme d'anneau, herbe aplatie, des résidus huileux inconnus, déshydratation totale du sol, des empreintes de train d'atterrissage qui sont assez profondes pour indiquer quelque chose de poids énorme. Dans les cas des rencontres rapprochées, les OVNIs ont causés des effets physiologiques sur les témoins, aussi bien que les plantes et les animaux, de manières qui ne se conforment pas avec aucuns phénomènes naturels ou dispositif synthétique.

Les dimensions incroyables des soi-disant "Vaisseaux-Mère", et la manière qu'ils planent et naviguent lentement nos cieux, sans compter l'absence de bruits de moteur ou les moyens évidents de propulsion nient la possibilité que ce sont des avions super-secret et expérimentaux développés par les militaires des États-Unis. La sophistication et le niveau fortement avancé de la technologie démontré par ces objets de l'au-delà, rend impossible pour nous de nier leur origine extraterrestre.

Si ces objets extrêmement grands et silencieux étaient vraiment un produit de la technologie et développement basée sur terre, l'armée de l'air des États-Unis utiliserait ces véhicules étonnants au lieu de chasseurs à réaction bruyants pour combattre leurs guerres. Ils aurait le contrôle absolue de l'espace aérien et ils aurait le pouvoir d'attaquer n'importe quel pays dans le monde avec impunité!


8) Durée de l'observation

La plupart des observations d'OVNI durent seulement quelques secondes ou quelques minutes, mais il y a eu beaucoup de cas lorsque les OVNIs sont restés en pleine vue pour une heure ou plus, permettant aux témoins oculaires l'occasion d'observer et "d'absorber" leurs observations pendant une longue période de temps. Puis plus tard, quand ils racontent leur expériences, ils peuvent se rappeler de tout en grand détail.

Contrairement à un accident de voiture de 3 secondes, qui est quelque chose que nous voyons presque tous les jours et qui se produit assez fréquemment et où les détails peuvent être facilement oubliés avec le temps, les témoins oculaires d'OVNI se rappellerons de chaque détail de leur observation parce que c'est engravé dans leurs esprits. Quand vous voyez quelque chose dont vous n'êtes pas accoutumé de voir, vous vous en rappelez pour toujours!

Les observations d'OVNI sont tellement hors de l'ordinaire que les témoins se rappellent de l'incident comme s'il s'était produit hier. J'ai eu des cas récents où les témoins sont venus me voir pour rapporter des choses qu'ils ont vu dans les années 50! C'est quelque chose dont ils se rappelleront jusqu'à leur mort!



EXTRATERRESTRIAL
ENTITIES AND TECHNOLOGY,
RECOVERY AND DISPOSAL

 

9. Description du Vaisseau

Les vaisseaux extraterrestre documentés (UFOBs) sont classifiés dans une de quatre catégories basées sur la forme générale, comme suit:

a. Forme elliptique, ou disque. Ce type de vaisseau est d'une construction métallique et de couleur aluminium mat. Ils ont l'aspect de deux assiettes à tarte ou de bols peu profonds pressées ensemble et peuvent avoir un dôme augmenté sur le dessus ou le bas. Aucune couture ou joint n'est évident sur la surface, donnant l'impression d'une construction d'une seule pièce. Les disques sont estimés à partir de 50 à 300 pieds de diamètre et l'épaisseur est approximativement 15 pour cent du diamètre, sans le dôme, qui est de 30 pour cent du diamètre du disque et se prolonge encore de 4 à 6 pieds au-dessus du corps principal du disque. Le dôme peut ou peut ne pas inclure des fenêtres ou des hublots, et dans certains cas, des hublots sont présents autour de la jante inférieure du disque. La plupart des vaisseaux en forme de disque sont équipés de lumières sur le dessus et le bas, et également autour de la jante. Ces lumières ne sont pas visibles quand le vaisseau est au repos ou ne fonctionne pas. Il n'y a généralement aucune antenne ou projection évidente. Le train d'atterrissage est composé de trois jambes télescopiques finissant en aires d'atterrissage circulaires. Une fois entièrement déployé, ce train d'atterrissage soutient le corps principal de 2 à 3 pieds au-dessus de la surface au plus bas point. Une trappe rectangulaire est située le long de l'équateur ou sur la surface inférieure du disque.

b. Forme de fuselage ou cigare. Les rapports documentés sur ce type de vaisseau sont extrêmement rares. Les rapports radar de l'Armée de l'Air indiquent qu'ils sont approximativement 2 mille pieds de long et 95 pieds d'épaisseur, et apparemment, ils ne fonctionnent pas dans l'atmosphère inférieure. Très peu d'information est disponible sur la performance de ces vaisseaux, mais les rapports radar ont indiqué des vitesses au-delà de 7,000 milles à l'heure. Ils ne semblent pas s'engager dans les manoeuvres violentes et erratiques liées aux types plus petits.

c. Forme ovoïde ou circulaire. Ce type de vaisseau est décrit comme ayant la forme d'un cône de crème glacée, arrondi au plus gros bout et s'effilant presqu'à une pointe à l'autre extrémité. Ils sont approximativement 30 à 40 pieds de long et le diamètre du bout épais est approximativement 20 pour cent de la longueur. Il y a une lumière extrêmement lumineuse à l'extrémité pointue, et ce vaisseau voyage habituellement avec la pointe vers le bas. Ils peuvent sembler être n'importe quelle forme ronde à cylindrique, selon l'angle de vue. Souvent, les observations de ce genre de vaisseau sont des vaisseaux elliptique vu à un angle incliné ou vu de côté.

d. Aile ou forme triangulaire. On pense que ce vaisseau est une nouvelle technologie due à la rareté et aux observations récentes. Le radar indique un profil de triangle isocèle, le plus long côté étant presque 300 pieds de longueur. Peu est connu au sujet de la performance de ces derniers vaisseaux dû à la rareté de bonnes observations, mais ils sont cru être capables de vitesses et de manoeuvres brusques semblables à ou dépassants celles attribuée aux types "a" et "c".


Théories et explications prosaïques pour les OVNI

Tout au long de l'âge moderne des soucoupes volantes et des OVNIs, les autorités de la communauté scientifique et les établissements militaires ont mis à l'avant plusieurs théories et explications prosaïques pour les observations d'OVNI.

Planètes et Étoiles
Aurores Boréales
Les Farfadets, les Elfes et les Jets Bleus
Ballons Sonde et Ballons Skyhook
Inversion de Température
Nuages lenticulaires
Réflections de Lentille
Chiens du Soleil et Chiens de Lune
La Foudre en Boule
Gaz de marais
Le feu de Saint-Elme
Lumières de tremblement de terre
Essaim d'insectes lumineux
Satellites et la Station Spatiale Internationale
Comètes
Étoiles Filantes, Météores, Aérolithes et Bolides
Avions et Hélicoptères


Planètes et Étoiles

Si, par chance, l'observation dure au delà de trente minutes, j'enregistrerais alors la durée additionnelle que l'objet est en vue. Si l'objet n'est rien qu'une source de lumière lumineuse qui ne bouge pas, je proposerais que vous alliez dehors durant des nuits consécutives et voir si l'objet est encore évident au même endroit et à la même heure; si oui, alors ce que vous regardez est une planète!

Il est facile de faire la distinction entre les planètes et les étoiles. Par exemple, les planètes sont extrêmement brillantes en raison de leur grande proximité à nous. Et en raison de leur éclats, elles ne sont pas affectées par notre atmosphère et elles ne scintillent pas ou ne clignotent pas.

Les étoiles, d'autre part, scintillent dans la nuit du fait qu'elles sont très lointaines, et l'atmosphère qui est située entre nous et elles, affecte facilement la visibilité, nous empêchant de les voir clairement.


Aurores Boréales

Les aurores boréales sont un phénomène atmosphérique se composant de bandes de lumière provoquées par les particules solaires chargées suivant les lignes de force magnétique de la terre.

Les aurores boréales ressemblent plutôt à des rideaux de couleurs et ne peuvent pas prendre la forme d'un OVNI, ni se comportées comme l'un d'entre eux.

Les Farfadets

En anglais les "Sprites", sont des flashs lumineux se produisant dans la mésosphère, au-dessus des cumulonimbus. Environ 1 orage sur 20 sera assez puissant pour les générer jusqu'à 90 kilomètres d'altitude sur une largeur de 15 kilomètres.


Première image en couleur d'un farfadet

Les Elfes

Les Elfes peuvent apparaître avec des farfadets, mais toujours en les précédant, et leur durée est plus éphémère. Ce sont les impulsions électromagnétiques libérées par les puissants éclairs qui sont à l'origine des Elfes. Ces impulsions se propagent, à partir de l'éclair, omnidirectionnellement à la vitesse de la lumière. Lorsque la partie supérieure de cette "sphère" atteint une altitude critique située entre 75 et 100 kilomètres, le champ électrique véhiculé par ces impulsions va alors accélérer les électrons. Ces derniers vont frapper les molécules de gaz et les exciter de telle manière qu'elles émettront le surplus d'énergie en lumière selon la forme d'un anneau, résultant de l'intersection entre la propagation sphérique et la couche critique. Le phénomène se produit d'une manière si rapide que cet anneau sera vu comme un disque aplati.


Elfe

Les Jets Bleus

Les "Blue Jets" ont été observés pour la première fois en 1994. Ces jets coniques de lumière bleu-nuit se propagent à partir du sommet des nuages vers le haut à une vitesse d'environ 120 kilomètres par seconde et semblent ne jamais dépasser 40 kilomètres d'altitude.


Jets Bleus

Source: http://www.ldi5.com/geo/sprite.php#jb


Ballons Sondes et Ballons Skyhook

Un ballon sonde est utilisé pour porter des instruments dans le ciel afin de recueillir des données météorologiques dans l'atmosphère.


Ballon sonde

Projet Skyhook

En 1947, la marine américaine a commencé le projet Skyhook, qui utilisait des ballons très grands en plastique (de polyéthylène) non-pilotés pour lancé des instruments de recherches de diverses sortes (par exemple, recherche de rayons cosmiques) à des altitudes allant jusqu'à 30 kilomètres (100,000 pi). L'entrepreneur principal initial pour les ballons Skyhook de la marine était la division aéronautique de General Mills, Inc. Skyhook est par la suite devenu un programme très réussi, et sa technologie de ballon a été également employée par l'Armée de l'Air. En fait, le nom Skyhook est devenu un synonyme pour les grands ballons en plastique à haute altitude, même s'ils ont été lancés par d'autres agences sous différents programmes.


Photo: Bureau de la Recherche Navale

Ballon Skyhook

À basse altitude tout juste après le lancement, le gaz (hydrogène ou hélium) dans les ballons Skyhook formait une petite bulle dans le haut de l'enveloppe, donnant au ballon entier une apparence plutôt "molle". À la pression d'air basse en haute altitude, le gaz augmentait et par la suite remplissait l'enveloppe entière, qui pouvait atteindre des diamètres de plus de 30 m (100 pi) dans quelques modèles de ballon. Les ballons Skyhook volant à haute altitude ont fourni un excellent stimulus pour les observation d'OVNIs/"Soucoupe Volante", et plusieurs ballons, qui ont été perdus par les systèmes de repérage radar et visuel militaire, étaient repérés en suivants les rapports OVNI à travers le continent.

Projet Mogul

Le projet Mogul (parfois désigné sous le nom Opération Mogul) était un projet top secret de l'armée de l'air américaine impliquant des ballons d'haute altitude, dont le but primaire était la détection à longue distance des ondes sonores produites par le déplacement d'air chaud résultant des essais de bombe atomique soviétiques et des missiles balistiques. Le projet a duré de 1947 jusqu'en automne 1948 et est devenue désuet à cause des sismographes et des satellites espion.

Projet Gopher

Quand la guerre froide a commencé peu après la deuxième guerre mondiale, les planificateurs militaires des États-Unis avaient le problème de n'avoir pratiquement aucune information sur ce qui se passait dans les vastes secteurs du territoire soviétique. Des avions de reconnaissance photographique ont été utilisés pour obtenir des photos des secteurs près des frontières, et il y avait même très peu de survols à l'intérieur soviétique au début des années 50. Mais ces missions étaient extrêmement risquées, et ne pouvaient pas fournir assez d'informations pour une bonne évaluation de la force militaire soviétique. Les satellites étaient toujours trop lointains dans l'avenir, donc les ballons de reconnaissance ont été proposés comme solution pour le problème.

En juillet 1950, Charles B. Moore de la compagnie General Mills avait fait quatre tests de vols de ballons du type Skyhook avec une charge utile d'appareil-photo. Il présenta à l'armée de l'air américaine le concept des ballons équipés d'appareil-photo, qui pourraient flotter à travers l'Union Soviétique en utilisant des vents violents (le "jet stream") à très haute altitude, au-dessus de la portée des défenses aérienne soviétiques. En novembre 1950, les forces armées américaine ont officiellement commencé le développement d'un système de reconnaissance de ballon sous le projet secret Gopher MX-1594.

Le but conçu pour le projet Gopher était un ballon, qui pouvait porter une gondole de charge utile de 225 kilogrammes (500 livres) à 21,000 m (70,000 pi), et rester là à une altitude constante pendant au moins 16 jours. À l'origine, on avait espéré que Gopher pouvait accomplir les premières missions opérationelles vers la fin de 1951, mais ceci a prouvé être trop optimiste. Une série de tests de vols en 1952 avait seulement partiellement réussie, principalement en raison des problèmes continus pendant le lancement du ballon et avec la fiabilité de la charge utile. Puisque la U.S. Air Force était dissatisfait avec le progrès de General Mills, le contrat de production du ballon a été terminé en août 1952, et d'autres ballons ont été commandés de la Winzen Research. Le projet Gopher était un projet top secret, mais les tests de vols de ballon ne pouvaient pas évidemment être cachés du public. Par conséquent, tous les tests de vols faisaient officiellement partie du projet Moby Dick (MX-1498), un projet non classifié de ballon de recherches de la USAF. Moby Dick avait commencé presqu'en même temps que Gopher, et utilisait des ballons Skyhook pour mesurer la direction des vents à haute altitude. Les gondoles d'appareil-photo de Gopher, qui pouvaient parachuter sur terre n'importe où après un test de vol, ont été en conséquence étiquetés comme étant la propriété de l'Armée de l'Air (ainsi qu'un avertissement de risque d'incendie pour décourager les chasseurs de souvenir potentiels).


Dessin: USAF

Description typique d'un ballon Gopher

WS-119L

En juillet 1953, la U.S. Air Force a finalement décidé de développer Gopher en système opérationnel de reconnaissance de ballon WS-119L, sous le nom de Grandson. Au printemps 1955, WS-119L était finalement prêt pour la formation opérationnelle, et le nom code du program a été changé encore, à Grayback. Entre mai et octobre de cette année-là, plus que cent ballons WS-119L ont été lancés sous l'opération "Moby Dick Hi" (comme d'habitude, le nom de Moby Dick a été employé en tant que couverture). Bien que seulement 11 récupérations réussis en plein ciel aient été faits parmis 33 tentatives, WS-119L a été considéré comme étant prêt pour les opérations vers la fin 1955. Le Président Eisenhower a donné l'approbation pour commencer les survols en janvier 1956, mais il a limité les vols en altitude des ballons à 16,800 m (55,000 pi). Ceci a censément été fait, parce que l'avion de vol à haute altitude Lockheed U-2 était en cours de développement à ce moment-là, et les Soviétiques ne devaient obtenir aucune motivation inutile pour développer un nouvel avion intercepteur à très haute altitude et des missiles avant que le U-2 ait commencé son programme de survol.


Photo: Robert Burch

Lancement d'un ballon WS-119L

Qu'importe si on parle de ballons sonde ordinaire ou des types lancé par la marine, ces objets vont en haut et en bas et sont à la merci des vents. Ils ne peuvent pas se déplacer d'un côté à l'autre, planer ou même accélérer de 0 à 10,000 milles à l'heure (ou plus) comme font les OVNIs.


Inversion de Température

Une inversion de température est un état météorologique qui se produit durant des soirées claires, froides et tranquilles et est causée par le refroidissement de la terre qui se produit plus rapidement que le refroidissement de l'air juste au-dessus de la terre, ce qui te donne une couche d'air chaud au-dessus d'une couche d'air froid. Ceci empêche des polluants et autres substances aéroportées de s'échapper dans l'atmosphère.


Nuages Lenticulaires

Les nuages lenticulaires, techniquement connus sous le nom de lenticularis altocumulus, sont des nuages stationnaires en forme de lentille qui se forment en hautes altitudes, normalement alignés perpendiculairement à la direction du vent.


Réflections de Lentilles

Une réflection de lentille est créée quand de la lumière ordinaire entre dans l'objectif de la caméra et frappe le film ou la sonde numérique. Ceci apparaît souvent comme une forme polygonale caractéristique, avec des côtés qui dépendent de la forme du diaphragme de l'objectif.


Photo du véhicule lunaire de la NASA qui
contient une réflection de lentille.


Réflections de lentille dans une caméra.


Chiens du Soleil et Chiens de Lune

Un chien du soleil (nom scientifique parhelion; au pluriel, parhelia, c.-à-d. "près du soleil") est une tache circulaire lumineuse commune sur un halo solaire. C'est un phénomène optique atmosphérique principalement lié à la réflexion ou à la réfraction de la lumière du soleil par de petits cristaux de glace composant des nuages cirrus ou cirrostratus. Souvent, deux chiens du soleil ou plus peuvent être vus des deux côtés opposés du soleil simultanément, parfois appelé "Faux Soleils".


Chiens du Soleil

Ces taches de lumière sont, de temps en temps, vues autour d'une lune très lumineuse et pleine. Dans ce cas-là, elles s'appellent chiens de lune.


Chiens de Lune

Parfois, un cercle ou un halo lumineux peut être vu autour du soleil ou de la lune, et est provoqué par la réfraction de la lumière par des cristaux de glace dans l'atmosphère. Il y a souvent des bandes, des croix, ou des arches blanches liées aux halos, résultant des mêmes conditions atmosphériques.


Halo Lunaire


La Foudre en Boule

La foudre en boule (BF ou Kugelblitz, Boules de Feu) est reconnue par la science mais a éludé les tentatives d'explication courante. Elles peuvent variée entre celles de forte intensité jusqu'à celles qui sont rondes et semi-transparents ou d'autres formes de couleur blanche ou de lumière plasma coloré. Les phénomènes lumineux provenant de la terre peuvent être d'une nature semblable ou peut-être d'un autre genre de processus entièrement différent. La foudre en boule se produit le plus souvent pendant les orages.

Après avoir été témoin d'une boule de foudre, qui est en soi un événement assez rare, je peux vous dire que le phénomène ne dure que quelques secondes et ne peut pas expliquer les observations d'OVNI en raison de son apparence et de son comportement.


Gaz de Marais

Le gaz de marais est un produit gazeux, principalement du méthane, formé de la matière végétale en état de décomposition, comme dans les marais. Le défunt J. Allen Hynek avait employé le terme "swamp gas" pour expliquer une vague d'observations OVNI qui a eu lieu au Michigan en 1966. On dit que plus tard, il regretté avoir dit cela lorsqu'il est devenu convaincu qu'il y avait quelque chose aux OVNIs.


Le feu de Saint-Elme

Le feu de Saint-Elme est un nom populaire pour la soi-disant décharge coronale, qui se produit fréquemment pendant les orages. Différent de la foudre, la décharge coronale est beaucoup moins spectaculaire et moins passagère de nature. Elle ressemble à une flamme bleuâtre ou une lueur qui engloutie les objets hauts et pointus, tels que les lignes électriques, les pinacles de toit, les cheminées, et les paratonnerres. À moins que le champ électrique soit extrêmement fort, la lueur est seulement évidente la nuit, mais peut être entendue pendant le jour comme un bruit de sifflement ou crépitement.


Le feu de Saint-Elme, ou décharge coronale, est une
décharge lumineuse continue intense causée
par des champs électriques près d'objets pointues.


Tremblements de Terre et Lumières

Les lumières de tremblement de terre sont un étrange phénomène lumineux qui précède les tremblements de terre et qui ont été également employées comme explication pour certains rapports d'OVNIs dans le passé récent. Mais une fois que vous comparez le comportement de ces lumières à celui des OVNIs, vous noterez un diference distincte entre les deux phénomènes.


Phénomène lumineux à Tianshui, province Gansu,
juste avant un tremblement de terre - 12 mai 2008.

Le docteur Michael Persinger, neurologiste à l'Université Laurentienne ici à Sudbury (Ontario), a offert la théorie de stress tectonique ou la théorie Earthlight pour expliquer les observations d'OVNIs. La plupart des scientifiques sont en désaccord avec sa théorie et ne contemplent pas même l'idée que de telles lumières de courte durée peuvent expliquer les observations d'OVNIs.


Essaim d'Insectes Lumineux

Aussi fou que cela puisse sembler, un "essaim d'insectes" lumineux a été, en effet, employé comme explication pour les observations rapportées de soucoupes volantes dans les années 40 et les années 50. Mais comme nous le savons bien, les lucioles ne peuvent pas soutenir une lueur continue, ni peuvent elles voler à grande vitesse à des altitudes au-dessus de 10,000 pieds.


Satellites et la Station Spatiale Internationale

Un satellite est n'importe quel objet, synthétique ou naturel, qui orbite la terre. Dans le cadre des vols spatiaux, un satellite est un objet qui a été placé en orbite par l'homme. De tels objets s'appellent parfois satellites artificiels afin de les distinguer des satellites naturels telle que la Lune.

À l'oeil nu, les satellites apparaîtront comme une source lumineuse simple avec le même éclat qu'une étoile. Ces objets se déplacent sur une trajectoire droite, car ils suivent la courbure de la terre dans leurs orbites respectives. Ils sont toujours blancs et il n'y a aucune lumière clignotante visible.

Satellite Géosynchronisé

Également appelé géostationnaire, ou simplement GEO, il se réfère au mouvement des satellites de télécommunications où le satellite circule autour du globe au-dessus de l'équateur, avec un mouvement qui est synchronisé avec la rotation de la terre. En raison de cette synchronisation, le satellite semble être stationnaire, et il offre également une opération continue dans le secteur de la visibilité. On dit que ces types de satellite ont une orbite géostationnaire, et c'est le type le plus commun d'orbite pour les satellites de télécommunications. Bird est le terme slang donnée à un satellite de télécommunications qui est en orbite géosynchrone.

La Station Spaciale Internationale

Orbitant quelques 240 milles au-dessus de la terre, c'est l'un des objets les plus lumineux dans le ciel de nuit, comparable à la taille de Vénus ou Jupiter. Et tout comme les satellites artificiels, elle se déplace sur une trajectoire droite et n'a aucune lumière clignotante.


Comètes

Les comètes sont des petits astres du système solaire qui orbite le Soleil, et lorsqu'elles sont assez proche du Soleil, elles démontrent une chevelure ou coma évidente (ou atmosphère) et/ou une queue - les deux principalement causées par les effets du rayonnement solaire sur le noyau de la comète. Les noyaux de comète sont eux-mêmes une collection de glace, de poussière et de petites particules rocheuses, mesurant quelques kilomètres ou des dizaines de kilomètres en largeur.

Les comètes proviennent du système solaire externe; elles sont jetées vers l'intérieur en direction du Soleil par des perturbations de la gravité des planètes ou des étoiles voisines. Elles ont une variété de différentes périodes orbitales, s'étendant de quelques années, à 50 ou 100 ans, à des milliers d'années, alors que certaines sont censés passer par le système solaire intérieur seulement une fois avant d'être jeté dans l'espace interstellaire.

Les comètes se déplacent à travers le ciel sur une étendue de plusieurs jours.


Comète Hyakutake (Mars 1996)

 


Comète Hale-Bopp (Avril 1997)


Étoiles Filantes, Météores, Aérolithes et Bolides

Une étoile filante ou un météore est une trainée de lumière dans le ciel de nuit qui résulte quand une météorite frappe l'atmosphère de la terre et la friction d'air fait vaporiser ou éclater la météorite.


Un météor Perseid passe tout près de l'étoile rouge Epsilon Eridani.

Un météoroïde est une petite particule de débris allant d'un grain de sable à la grosseure d'un rocher qu'on retrouve dans le système solaire. Le trajet évident d'un météoroïde qui entre dans l'atmosphère de la Terre (ou un autre corps céleste) est un météore, généralement appelé une "étoile filante" ou "étoile tombante". Beaucoup de météores font partie d'une douche de météore. Le mot racine météore vient du mot grecque meteo-ros, qui signifiant haut dans le ciel.

Un aérolithe est plus lumineux qu'un météore habituel. L'Union Astronomique Internationale définit un aérolithe comme "un météore plus lumineux que n'importe quelles des planètes" (magnitude -4 ou plus). Habituellement, les aérolithes traverse le ciel en quelques secondes, mais peuvent laisser une traînée faible d'ionisation évidente pendant quelques minutes.


Aérolithe

Les astronomes tendent à employer le terme bolide pour vouloir dire un aérolithe particulièrement lumineux, en particulier un qui éclate (parfois appelé un aérolithe de détonation).


Bolide

Une météorite est une partie d'un météoroïde ou d'un asteroïde qui survit son passage à travers l'atmosphère et impact avec la terre sans être détruite. Les météorites sont parfois, mais pas toujours, trouvé en association avec des cratères d'impact d'hypervitess; pendant des collisions énergiques, le compacteur entier peut être vaporisé, ne laissant aucune météorite.


Avions et Hélicoptères

À moins que vous ne soyez pas familier avec les avions et les hélicoptères, et leurs apparences dans le ciel de nuit, déterminer si ce que vous observez est un avion ou un OVNI peut être facilement accompli.

Configurations de lumières sur des avions

À la première vue, il est vrai qu'il puisse être difficile de faire la différence entre un OVNI et un objet commun tel qu'un avion ou un hélicoptère pendant la nuit. Mais une fois que vous serez habitué de voir ces objets durant la nuit, ça ne sera pas compliquer de le faire.

Afin de distinguer facilement un OVNI d'un avion, il est important de pouvoir identifier les avions par leurs configurations de lumières.

 
 
Droits d'auteur aux détenteurs des croquis/photos. Aucune infraction voulu. Pour des besoins d'éducation seulement.