Début

Quoi de Neuf

Produits

Forum

Michel M. Deschamps - Directeur

Observations
Personelles

Archives de Journeaux

OVNIs

Traces Physiques
d'OVNIs

Mutilations
d'Animaux

Occupants d'OVNIs

Cercles de Cultures

Clips Audio

Documents

Liens

Le Droit - Ottawa

Ottawa, Ontario, LE DROIT, le mardi 9 octobre 1990, page 8

Un objet volant non identifié visite l'Outaouais
Mariloup Malboeuf
Le Droit

OTTAWA Un homme de Thurso a vu un objet volant non identifié samedi soir dernier, vers 18 h 31, et il l'a suivi de Masson jusque dans un champs, en direction de Saint-Sixte.

Le citoyen, qui préfère garder l'anonymat, n'a pas voulu confirmer quoi que ce soit par téléphone.

Forme humaine

Toutefois, la force policière de l'endroit a noté, dans son rapport, que l'homme en question a vu l'objet à une distance de 40 pieds, en plus d'apercevoir une forme humaine avec une tête ovale.

Les policiers, qui ont reçu l'appel à 18 h 31, ont d'abord ri. Toutefois, après s'être fait demander par l'homme de regarder vers la droite, ils sont montés à bord d'un véhicule immatriculé pour suivre le trajet de l'objet volant.

Ballon à l'hélium

Les agents Jacques Bélanger et Stéphane Filiatrault ont noté que ce dernier modifiait souvent sa trajectoire. "On l'a vu à 150 pieds. On pensait que c'était un ballon à l'hélium, au début. On n'a pas vu de couleur rouge et verte, comme nous l'ont dit certains témoins", a commenté l'agent Bélanger.

D'après les propos recueillis auprès du témoin, l'objet a traversé la rivière des Outaouais pour se diriger vers Masson.

Le témoin l'a suivi à partir du chemin Lepage, à Masson, jusqu'à un champs situé sur la 317, près du rang 5, en direction de Saint-Sixte.

A ce moment, les policiers, comme les autres voitures suivant son évolution, l'ont perdu de vue.

Les agents ont communiqué avec la tour de contrôle d'Ottawa, afin de découvrir si l'un des opérateurs pouvait suivre le trajet emprunté par l'objet. "Ils n'ont rien vu, et nous ont dit que l'objet ne roulait pas assez vite."

Les deux hommes ont ensuite tenté de communiquer avec la tour de contrôle de Gatineau, mais sans succès.

Au retour du chef de police de Thurso, le rapport sera étudié. Ce dernier décidera alors, selon l'agent Bélanger, si la Sûreté du Québec devrait poursuivre l'enquête.

 
 
Aucune infraction voulu. Pour des besoins d'éducation seulement.