Début

Michel M. Deschamps - Directeur

Observations
Personelles

Archives de Journeaux

OVNIs

Traces Physiques
d'OVNIs

Mutilations
d'Animaux

Occupants d'OVNIs

Cercles de Cultures

Clips Audio

Documents

Quoi de Neuf

Liens

Observations d'Occupants OVNI

Sherbrooke, Québec, LA TRIBUNE, Le mercredi 4 septembre 1968, page 1

Un "Martien" près d'un cimetière à Coleraine?

COLERAINE, (BF) - S'agit-il de résultats d'expériences scientifiques entourées du plus grand secret, ou du passage d'habitants d'autres planètes se déplaçant en "soucoupe volante".

Telle est la question que se posent présentement nombre de citoyens de Coleraine, depuis qu'un groupe de garçonnets âgés de 7 à 15 ans affirment d'une façon on ne peut plus catégorique, avoir aperçu sur un rocher surplombant le cimetière un être des plus étrange, de même qu'un vaisseau non moins fantastique qui leur a semblé être une soucoupe volante".

Le premier à apercevoir ces phénomènes fut le jeune Denis Bogus, 7 ans. C'était jeudi soir dernier, alors que le garçonnet jouait aux "cowboys" avec des petits amis. Il raconta immédiatement l'étrange spectacle dont il venait d'être témoin, mais c'est en vain, que ce soir-là, que l'on attendit sa réapparition.

Les jours suivants, soit vendredi, samedi et dimanche, le même mystérieux visiteur que l'on baptise sous le nom de "Martien", se montra à nouveau au groupe du jeune Bogus entre 4 heures et 6h.30 de l'après-midi.

L'inconnu

Denis Bogus, ses frères Michel et André, leur oncle Georges Bogus, âgé de 15 ans, de même que Normand Daigle et Luc Cadorette affirment ne point avoir été victimes d'hallucination. Leur version des faits est identique. Ils répètent avoir bel et bien vu un homme-nain d'environ quatre pieds de hauteur, la tête chauve, le torse nu, et portant une longue barbe hirsute noire, se tenant au haut du rocher surplombant le cimetière. Ils précisent que la peau du mystérieux visiteur était rouge et calleuse, telle celle d'un lézard. Le "Marsien", comme on l'appelait, disparaissait comme par enchantement au moment le plus inattendu.

Le récit des garçonnets ajoute que des rugissements, ou bruits confus, pouvaient être entendus d'une excavation sise au pied du rocher. Enfin, pour compléter le phénomène, un genre de "soucoupe volante" a été vue. Le vaisseau, d'une trentaine de pieds de diamètre, était de couleur bleu, blanc, rouge, et laissait échapper une longue trainée de fumée. A chaque fois qu'il a été vu, il semblait descendre atterrir derrière le désormais célèbre rocher.

Impossible à photographier

"Moi-même je ne croyais pas à cette histoire, mais il m'a fallu admettre que les dires des garçonnets était bel et bien fondés, puisque j'ai été témoin de ces étranges phénomènes dimanche après-midi," de renchérir l'aîné du groupe, Georges Bogus.

Afin de présenter une pièce à conviction aux autorités, l'adolescent de 15 ans retourna sur les lieux lundi soir avec une caméra pour photographier le "Marsien". Mais ce dernier, vraisemblablement intimidé par les centaines de personnes qui bordaient le rocher, jeunes comme adultes, ne se montra point. Et depuis, on attend en vain sa réapparition.

 

Ottawa, Ontario, LE DROIT, Le mardi 10 octobre 1989, page 34

Ovnis en URSS

MOSCOU - Des chercheurs soviétiques ont affirmés qu'un vaisseau spatial non identifié, manoeuvré par des individus géants avec des têtes minuscules, avait récemment atterri dans un parc de la ville de Voronej, a annoncé lundi l'agence Tass.

Il s'agit de la dernière aventure de ce genre rapportée par l'agence officielle de nouvelles d'URSS. Avec la glasnost, ou politique d'ouverture, Tass a ainsi rapporté ces derniers temps d'autres cas d'apparitions d'objets étranges dans le ciel et de créatures venant sans doute d'autres mondes.

 

Ottawa, Ontario, LE DROIT, Le mercredi 11 octobre 1989, page 43

Les géants de l'ovni ont fait disparaître et réapparaître un témoin

Reuter

MOSCOU - Les passagers de l'objet volant non identifié qui s'est posé dans un parc soviétique le 27 septembre étaient armés et ont fait momentanément disparaître un témoin, a rapporté hier le quotidien Sovetskaïa Kultura.

L'atterrissage de l'OVNI dans un parc de Voronej dans le centre de la Russie a été révélé lundi par le service international de l'agence Tass qui n'avait pas diffusé la nouvelle sur son fil intérieur.

La dépêche de Tass parlait de deux ou trois extra-terrestres de très haute taille qui avaient terrifié la population.

La Sovetskaïa Kultura a rapporté mardi de nouvelles précisions basées sur des témoignages. Elle écrit que de nombreuses personnes, dont des adolescents, ont vu un extra-terrestre les observer par une trappe avant de sortir du vaisseau spatial lorsque celui-ci s'est posé.

"L'humanoïde avait une taille d'environ trois mètres. Il avait trois yeux et portait une combinaison de vol argentée et des bottes couleur bronze. Il avait aussi une sorte de disque sur la poitrine", rapporte le correspondant du journal à Voronej, E. Yefremov.

"Un des adolescents a hurlé de terreur. L'extra-terrestre l'a regardé et il s'est tu. Il ne pouvait plus bouger. Les yeux de l'extra-terrestre brillaient", raconte-t-il.

Promenade

L'humanoïde a alors fait une courte promenade dans le parc suivi par un robot. Il a soudainement disparu mais a fait sa réapparition avec le robot, cinq minutes plus tard, poursuit Yefremov. "Il portait au côté un 'pistolet', en forme de tube d'environ 50 cm de long. Il l'a pointé vers un garçon de 16 ans qui a alors purement et simplement disparu".

L'extra-terrestre a regagné son vaisseau et l'adolescent est réapparu immédiatement après le décollage.

"Il est difficile de croire que tout cela s'est effectivement produit", écrit le journaliste soviétique. "Il est encore plus difficile de l'expliquer mais il est évident que quelque chose s'est vraiment passé".

 

Ottawa, Ontario, LE DROIT, Le vendredi 13 octobre 1989, page 38

L'OVNImania a envahi l'URSS avec des E.T. gigantesques

Susan Cornwell
Reuter

MOSCOU - Après la Gorbymania, l'Union soviétique est en proie à l'OVNImania: un journaliste a affirmé, hier, dans le journal des "Jeunesses communistes", Komsomolskaïa Pravda, avoir parlé à des extra-terrestres venus de la planète inconnue "Étoile rouge".

Ces derniers jours, la presse soviétique, y compris Tass, a fait état de curieux phénomènes, notamment de l'atterrissage d'étranges créatures à trois yeux dans un parc de Voronej, au centre de la Russie.

Le journaliste Paval Moukhoretov assure quant à lui avoir rencontré des extra-terrestres dans la nuit du 30 juillet près de Perm, dans l'Oural. Selon lui, les créatures avaient une taille de deux à quatre mètres et luisaient dans la nuit. Il affirme leur avoir "parlé" d'une distance d'environ 300 mètres. En fait, les créatures lisaient ses pensées et répondaient en faisant apparaître devant lui des lettres lumineuses.

La "Komsomolskaïa" rapporte les échanges entre le reporter Paval Moukhoretov et les extra-terrestres.

Paval: "D'où venez-vous?"

Les E.T.: "De la constellation Libra, l'Étoile rouge - notre patrie".

Paval: "Quel est votre but?"

E.T.: "Cela dépend du centre. Nous sommes dirigés par un système central."

Paval: "Pouvez-vous m'emmener sur votre planète?"

E.T.: "Pour vous, ce serait un voyage sans retour. Pour nous, ce serait dangereux."

Paval: "Pourquoi dangereux?"

E.T.: "Vous apporteriez les bactéries de la pensée."

Cet étonnant dialogue est le dernier élément en date d'une série d'articles sur d'étranges apparitions en URSS. La région de Perm est depuis 1983 le théatre de curieux phénomènes, comme l'apparition dans le ciel de globes de couleur orange ou la découverte sur le sol de larges traces circulaires, précise la "Komsomolskaïa" qui rapporte également d'autres témoignages.

Le 16 juillet, les employés d'une ferme collective affirment avoir vu dans la campagne un groupe d'énormes créatures noires, sans tête, se déplaçant comme si à moto.

Des enfants, d'un camp de vacances près de la rivière Kama, au nord de Perm, assurent avoir rencontré à la mi-juillet des humanoïdes aux yeux brillants.

La "Komsomolskaïa Pravda" avait auparavant fait état de l'atterrissage d'un OVNI, le 27 septembre, dans un parc de Voronej, affirmant qu'une quarantaine de personnes avaient été témoins de la scène. Mercredi, la télévision soviétique a déclaré que ses journalistes dépêchés sur place n'avaient pu trouver un seul adulte pour confirmer cette apparition. En revanche, un petit garçon a affirmé avoir vu le vaisseau spatial.

Un extra-terrestre de trois à quatre mètres de haut, avec trois yeux et portant une combinaison argentée, serait sorti par une trappe de l'OVNI. Suivi d'un robot, il aurait fait un tour dans le parc et aurait disparu pendant cinq minutes. Les témoins ont remarqué qu'il portait à la ceinture un tube d'une cinquantaine de centimètres. Il l'a pointé vers un garçon de 16 ans qui a alors disparu. Quand l'humanoïde a regagné son vaisseau et que celui-ci a décollé, l'adolescent est réapparu.

 

Montréal, Québec, LE JOURNAL, Le samedi 21 août 1999

On croit avoir observé des "entités" à Grand-Mère
Robert Leblond

Deux petits êtres vêtus de blanc qui arpentaient un jardin

Le bureau central de l'AQU (Association Québecoise d'Ufologie) s'est penché récemment sur un cas plutôt inusité.

"L'appel concernait un rapport d'observation fait par une dame habitant Grand-Mère et dont la description des événements demeure l'une des plus mystérieuses qui nous ait été donnée depuis la création de l'AQU", de dire le président Gilles Milot.

Sur place

Trois représentants de l'organisme, en plus de la représentante Pauline Mongrain, qui sillonne la Maurice afin de vérifier l'authenticité de certains faits observés, se sont rendus constater de visu ces informations.

"Il était donc 20 h 30 le soir du 24 octobre 1998 et Madame H., sortant de sa douche, aperçut deux entités biologiques vêtues entièrement de blanc de la tête aux pieds qui semblaient très intéressés au jardin de sa voisine, en l'occurence sa soeur", de relater Milot.

Ces deux entités ont été décrites par le témoin comme étant habillés comme des astronautes portant un genre de scaphandre sur la tête. "Une des deux entités était penchée vers le sol et semblait ramasser quelque chose par terre. L'autre se tenait debout tout près. Selon le témoin, lorsqu'ils marchaient, ils semblaient flotter, leur démarches n'étant pas naturelles. Leur grandeur et leur aspect physique étaient cependant semblables à celles d'humains."

Derrière ces mystérieux personnages, le témoin voyait une brume très épaisse de différentes couleurs vives nuancées mais dont la couleur prédominante était le brun.

Diamètre

"Cette lueur avait un diamètre d'environ 25 à 30 pieds et était située à 75 pieds de la maison du témoin. En aucun autre endroit cette brume était présente. Après environ trois minutes d'observation, réalisant ce qu'il voyait, le témoin s'éloigna de la fenêtre et, quelques instants après, lorsqu'il revint, les entités avaient disparu et la brume s'éloignait en direction opposée."

"Lors de la visite de notre représentant, des traces au sol furent notées et photographiées. Elles étaient au nombre de quatre, soit deux de 12 pouces de diamètre et deux de dix pouces. Des échantillons de sol furent prélevés et seront analysés dès que possible. Nous avons également visité la soeur de Madame H. et nous avons constaté qu'à l'endroit où étaient les entités se trouve un jardin comprenant plusieurs variétés de légumes. Le témoin principal a 72 ans, une personne autonome et intelligente et ne recherchant aucune publicité. Elle a vu quelque chose de réel mais quelle en était la nature, c'est ce que nous tentons de trouver", d'avouer Milot devant ce casse-tête.

AU PRINTEMPS DERNIER, après la fonte de la neige, on a découvert
des trous de deux pouces de diamètre par huit pouces de profondeur
dont la terre était différente du reste du jardin.

LE TÉMOIN a dessiné un croquis de ce qu'elle a vu ce soir-là.


Qui a bien pu creuser ces petits trous?

Le 5 mai dernier, les représentants de l'AQU se sont rendus sur le lieu d'observation en compagnie des témoins en espérant dénicher d'autres indices.

ROBERT LEBLOND

"Nous avons recréé la situation en demandant à Madame H. de nous indiquer où se trouvaient les entités. Avec précision, elle nous a indiqué l'endroit", explique Gilles Milot.

C'est alors que cinq trous identiques de deux pouces de diamètre par huit pouces de profondeur furent découverts. Des photos ont été prises. Des empreintes de pied qui semblent correspondre à des pieds bots ont également été notées.

Des échantillons de sol furent pris et les membres de l'AQU ont constaté une grande différence dans la texture de la terre. "La terre se trouvant à l'intérieur des trous semblait avoir été entièrement tamisée et de couleur brune, tandis que la terre provenant de l'extérieur des trous (de 1 pied à 20 pieds de distance) était de consistance très épaisse et riche comme de la terre noire normale de jardin", ajoute Milot.

"Nous sommes très perplexes face à ce rapport. Cette observation est très mystérieuse et rassemble, dans un seul événement, la plupart des éléments que nous rencontrons dans plusieurs autres rapports."

"Nous poursuivons nos recherches, mais nous sollicitons l'aide de vos lecteurs pour savoir s'il n'y aurait pas d'autres cas semblables quelque part au Québec."

Rapport

Aux États-Unis, plusieurs rapports font état de telles entités qui auraient été aperçues en train de cueillir des échantillons dans le sol er ceci, à différents endroits.

L'AQU est une association à but non lucratif et composée de bénévoles qui enquêtent sur des événements à caractère paranormal.

On peut les joindre au (514) 865-0546.

 
Droits d'auteur au détenteur des croquis/photo. Aucune infraction voulu. Pour des besoins d'éducation seulement.