Début

Quoi de Neuf

Produits

Forum

Michel M. Deschamps - Directeur

Observations
Personelles

Archives de Journeaux

OVNIs

Traces Physiques
d'OVNIs

Mutilations
d'Animaux

Occupants d'OVNIs

Cercles de Cultures

Clips Audio

Documents

Liens

Observations d'OVNIs autour du Monde

Ottawa, Ontario, LE DROIT, le vendredi 4 juillet 1947, page 7

Les "soucoupes volantes" se gagnent de nouveaux témoins convaincus

SEATTLE (Washington) (PA) - La polémique sur "la soucoupe volante" s'est continuée aujourd'hui et les témoins convaincus sont maintenant presque aussi nombreux que les sceptiques déclarés.

La plus récente apparition des objets mystérieux qui "circulent" ou "ondulent" dans le firmament depuis le Texas jusqu'au Canada se serait produite hier soir. M. Frank M. King, de San-Leandro, Californie, a déclaré à des journalistes que lui-même et un groupe d'amis avaient entendus hier soir "un son aigu et sifflant" et qu'ils avaient aperçu, de la cour de sa maison, "un objet resplendissant".

"La lune, dit-il, brillait de tout son éclat et nous pouvions distinguer clairement cet objet assez plat et de forme ovale".

Quoi qu'il en soit, pendant que plusieurs continuent d'être mystifiés, Ray Taro, d'Everett, dans l'État de Washington, employé dans un établissement métallurgique, refuse de s'alarmer. Depuis plusieurs semaines, il est occupé à la fonte de bouchons métalliques. Les "soucoupes", soutient-il ne sont que des disques d'aluminum projetés à des centaines de pieds dans les airs par des souffleurs portés à 3,000 degrés de chaleur.

La discussion a commencé lorsque Kenneth Arnold, homme d'affaires de Boise, dans l'Idaho, a déclaré jeudi dernier qu'il avait vu neuf objets mystérieux voler au-dessus de l'ouest de Washington. Il estimait leur vitesse à 1,200 milles à l'heure.


Ottawa, Ontario, LE DROIT, le samedi 5 juillet 1947, page 5

Des "soucoupes volantes" ont confondu des sceptiques

PORTLAND (Ore.) (PA) - Le mystère de la "soucoupe volante" occupe bien des esprits, depuis qu'on a pris connaissance des témoignages de plusieurs personnes qui l'avaient aperçus dans les airs. Trois aviateurs qui avaient toujours reçu avec un sourire sceptique les récits qui leur décrivaient le phénomène affirment à leur tour en avoir été les témoins au cours d'une envolée qu'ils faisaient de Boise, en Idaho, à Portland, en Oregon.

Leur version suit une foule de récits semblables de personnes des États-Unis et du Canada qui auraient aperçu la "soucoupe volante".

Plusieurs habitants de Portland, dont des agents de police et des aviateurs d'expérience, ainsi que trois journalistes, affirment avoir vu voler des disques d'argent au-dessus de la ville. A Nouvelle-Orléans, Mlle Lilian Lawless assure avoir vu passer à une vitesse terrifiante, à de fortes altitudes, des surfaces brillantes comme de l'argent ou du chrome, dans la direction du nord-est.

Plusieurs habitants de Port-Huron disent avoir aperçu dans le ciel des plaques de douze à quinze pouces de diamètre. On aurait aussi aperçu les "soucoupes" près de Sarnia, Ont.

On les aurait aperçues aussi dans l'Ile du Prince-Edouard, et des personnes de Summerside les auraient vu évoluer au commencement de la semaine.

Soixante personnes qui étaient en pique-nique près de Twin-Falls dans l'Idaho, disent avoir aperçu les disques hier après-midi. Un groupe de sept personnes ici et de 20 ou 30 personnes ailleurs les auraient vus par dizaines à la fois.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le lundi 7 juillet 1947, pages 1 & 15

Un mystère de plus en plus intrigant

"Soucoupes volantes" vues dans 12 États et jusqu'en Ontario.

New-Haven, Conn., 7 - BUP - Un professeur de l'université de Yale a fait remarquer que les mystérieuses "soucoupes volantes" pourraient bien être tout simplement une pluie de météorites.

Le professeur d'astronomie Dirk Brouwer a signalé qu'il s'agit probablement de l'apparition annuelle de perséides. Ces étoiles font chaque été leur apparition par groupe atteignant jusqu'à la centaine. Elles filent approximativement à 72,000 milles à l'heure, ce qui fait contraste avec la rapidité de 1,200 milles des disques aperçus, mais le professeur Brouwer a expliqué que des fragments de météores perdent de leur vitesse une fois qu'ils ont atteint l'atmosphère.

Buffalo, N.-Y., 7 - BUP - On a signalé aujourd'hui une 2e "soucoupe volante" au-dessus de l'État de New York. Elle a été aperçue par quatre automobilistes au nord de Buffalo. L'objet était de forme circulaire et très brillant. Il filait à une très grande vitesse.

A Palmdale, Californie, une femme a rapporté au bureau du shérif avoir vu une "assiette volante" suivie de cinq soucoupes au-dessus des montagnes. Ces dernières semblaient, a-t-elle dit, vouloir s'éloigner du plus grand disque puis y revenaient et paraissaient s'y confondre tout comme des poussins cachés sous les ailes de leur mère.

Le phénomène s'étend

San Francisco, 7 (PA) - D'une extrémité à l'autre du continent, de nouveaux rapports de "soucoupes volantes" en forme de disque observées dans le firmament ajoutent aujourd'hui au mystère qui intrigue, depuis le 25 juin, le Canada et les États-Unis.

On n'a pas fourni jusqu'ici d'explication satisfaisante à ce phénomène. On signala pour la première fois, le 25 juin, au-dessus de l'État de Washington l'apparition de ces étranges objets. Par la suite, des personnes dans d'autres États de l'ouest américain assurèrent les avoir vus elles aussi. Le 4 juillet dernier, on rapporta en avoir vu à l'est du Mississipi et dans les Maritimes.

Hier, on a signalé leur présence dans plus d'une douzaine d'États et le sud-ouest de l'Ontario.

Une patrouille aérienne de la Garde nationale de l'Oregon n'a pas trouvé traces de "soucoupes volantes" signalées près de S.-Maries dans l'Idaho.

Une femme avait rapporté que 10 personnes avaient vu 8 des étranges disques disparaître dans une forêt de la région, le 3 juillet.

Kenneth Arnold de Boise, Idaho, fut le premier à observer les étranges objets. Il rapporta en avoir vu neuf voler à une vitesse d'environ 1,200 milles à l'heure au-dessus des montagnes Cascade. D'autres personnes ont attribué diverses vitesses aux "soucoupes volantes" et l'une d'entre elles a dit qu'elles paraissaient suspendues dans les airs.

De forme circulaire ou ovale

La plupart des observateurs s'accordent à dire que les objets aperçus étaient de fome circulaire ou ovale. Quant à leur dimension, certains disent qu'ils étaient aussi gros que des maisons de cinq pièces ou de grands avions. D'autres les ont comparés à des "balles d'argent" de six pouces de diamètre.

L'armée, la marine américaine et la commission d'énergie atomique assurent n'avoir rien à faire avec le phénomène. Un porte-parole de l'aviation militaire à Washington a dit que l'aviation vérifie les divers rapports mais qu'on n'a pas encore la moindre idée de ce dont il peut 'agir.

Certains savants ont donné à entendre qu'il s'agit peut-être de réflexion de la lumière sur des avions. Dans certains cas, des observateurs ont dit avoir entendu du bruit tout en apercevant les fameuses "soucoupes volantes".

A Hagertown dans le Maryland, une femme a rapporté en avoir vu cinq filer vers l'est à une "vitesse formidable" et accompagnés d'un bruit sourd ressemblant à celui d'un train.

Mme Walter Johnson, de Spokane, une des personnes qui ont rapporté la présence de "soucoupe volantes" dans l'Idaho, a dit que les objets étaient de la grosseur d'environ une maison de cinq pièces et qu'ils ressemblaient plutôt à des baquets qu'à des disques.

Du service de la garde des côtes à Seattle, on a dit que rien n'indique que les étranges objets aient pu provenir de navires étrangers près de la côte.

Une scie circulaire

(B.U.P.) - On croit de plus en plus que les recherches aériennes entreprises pour élucider le mystère vont démontrer que les "soucoupes volantes" sont simplement des illusions d'optique ou l'oeuvre de mystificateurs.

Un prêtre catholique, l'abbé Joseph Brasky, de Grafton, Wisconsin, a rapporté la chute dans la cour de son presbytère d'un disque de métal de 18 pouces de diamètre garni au centre de fil et d'un mécanisme. Il annonça qu'il conservait le disque pour le faire voir au FBI mais en l'examinant de plus près il déchiffra les mots ".. steel, high carbon, 100 per cent steel" et décida qu'il s'agissait tout simplement d'une scie circulaire.

Un certain nombre de "disques" ont déferlé hier sur des toits dans l'est de S.-Louis, Illinois. M. J. T. Hartley, un mécanicien de locomotive, en a recueilli quelques-uns pour s'apercevoir qu'il s'agissait de papier blanc pressé de 11 pouces de diamètre avec un trou de 2 pouces au centre. Des cheminots ont dit que cela ressemblait à des rondelles de bourrage de locomotives.

Une "soucoupe volante" avec des pattes

La nouvelle annoncée hier à la radio que des disques survolaient Lewiston, Idaho, a fait accourir des centaines de citoyens dans leurs cours. Le météorologiste Louis Krezak fir remarquer que les objets étaient poussés par le vent et qu'il s'agissait probablement de mauvaises herbes arrachées. Trois pilotes se sont dits du même avis.

En moins d'une heure, un poste de radio de Birmingham reçut plus de 400 appels de personnes qui disaient avoir aperçu des balles fluorescentes circulant au-dessus de la ville se détachant nettement sur des montagnes avoisinantes. On appris par la suite qu'à un carnaval à Alabaster, Alabama, des gens avaient dirigé des projecteurs lumineux sur des nuages.

Les autorités ont reçu des rapports fantastiques. C'est ainsi qu'une femme de Chicago tout énervée annonça avoir vu devant sa porte une "soucoupe volante" avec des pattes. Elle ajouta que l'étrange objet semblait vouloir la frapper à la figure. George Kuger de Denver prétend, de son côté, avoir vu un disque volant avec un drapeau américain.

Portland, Oregon, 7 - AFP - Des avions de chasse de l'armée de l'air américaine se tiennent prêts à prendre l'air dans plusieurs régions des États-Unis pour tenter d'éclaircir le "mystère des disques volants".

Une patrouille a été organisée dimanche comprenant des appareils équipés de caméras avec objectifs télescopiques afin de tenter de photographier les mystérieux objets volants qui sillonnent, depuis plusieurs semaines, le ciel des États-Unis et de l'est du Canada. 7 chasseurs "P-51" capables d'atteindre une vitesse de près de 400 milles à l'heure, trois bombardiers "A-26", ainsi qu'un appareil avec moteur à réaction, postés à la base aérienne de Muroc en Californie, seront tenus toute la semaine prochaine en alerte.

D'autre part, on apprend ce matin que plusieurs habitants de la ville de Sainte-Marie dans l'Idaho, ont vu de ces "disques" se poser sur le flanc d'une montagne avoisinante. Au cours de la journée, plusieurs équipes d'alpinistes civils et militaires tenteront de se rendre sur les lieux pour enquêter. Il semble, d'après une dizaine d'habitants de Sainte-Marie, que les disques atteignent la surface d'une maison de cinq pièces et peuvent atteindre une vitesse irréalisable par les avions actuels, cela étant corroboré par l'armée américaine.


Ottawa, Ontario, LE DROIT, le mardi 8 juillet 1947, pages 1 & 5

Mille dollars à qui pourra livrer un "disque volant"

L'affaire des disques est devenue un métier

Presse canadienne

L'histoire des "soucoupes volantes" bat son plein aujourd'hui. Les cous raidis et les yeux écarquillés sont à l'ordre du jour. Fixer les cieux est devenu une profession.

Les compilateurs eurent vite fait l'addition. Quarante et un États et trois provinces canadiennes sont entrés dans la brigade des soucoupes depuis leur première apparition le 25 juin.

Des explications? Choisissez: les disques sont des projectiles dirigés par t.s.f. et tirés par les savants de l'armée américaine ou des jeux de lumière sur les ailes d'avions à propulsion thermique, ou...

Personne ne peut se prononcer avec certitude.

Les responsables du Congrès mondial des inventeurs promettent une récompense de $1,000 à qui leur remettra un disque volant avant l'ouverture de leur exposition le 11 juillet, à Los Angeles.

Est-il possible de déceler la présence des soucoupes au moyen du radar?

Un porte-parole des forces aériennes de l'armée à Washington a déclaré qu'on n'a fait aucune tentative pour capter les disques volants ou stationaires parce qu'on ne possède pas l'outillage nécessaire pour couvrir tout le pays.

Le lieutenant-colonel Harry W. Schaefer, de la patrouille aérienne civile du Wisconsin a annoncé à Milwaukee que son groupe avait l'intention d'entreprendre une série d'envolées dans l'espoir de trouver quelque solution au mystère des nouveaux météores.

En quête d'une solution, le commissaire aux brevets Gaspar W. Ooms a révélé qu'il ne croyait pas qu'aucun des 3,000,000 de brevets dans ses dossiers pût expliquer le mystère.

On en voit jusqu'à Sydney (Australie)

SYDNEY (Australie) (PA) - D'étranges rumeurs se rapportant aux "disques volants" circulent à Sydney aujourd'hui et le Daily Telegraph avait en manchette: "Il fallait que ça se produise ici."

Plusieurs personnes de Sydney ont affirmé qu'elles avaient vu des objets en forme de disques filant dans l'espace hier soir, ou tôt ce matin.

E. J. Walters a révélé à un journaliste du Telegraph qu'il avait entrevu deux "disques plats, blancs et brillants. Il faisait si clair que nous pouvions les voir distinctement. Ils filaient vers l'ouest."

Jack Parker a décrit l'objet qu'il vit comme étant "plus brillant que la lune" et "filant à toute vitesse". D'après lui, l'objet n'a pas laissé de trainée.

Ces phénomènes se sont produits plusieurs heures après que 22 étudiants de l'université de Sydney eurent affirmé qu'ils avaient vu des objets ovales brillants filant rapidement pendant une expérience conduite par le professeur de physiologie Frank S. Cotten, qui leur déclara que ces objets n'étaient autre chose que "des globules rouges de sang devant la rétine de l'oeil". En tout, 450 étudiants prirent part à l'expérience. Les autres n'ont rien vu d'extraordinaire.

________

JOHANNESBURG (Reuters) - Deux habitants de la ville de Johannesburg, en Afrique du Sud, ont rapporté aujourd'hui qu'ils avaient aperçu deux soucoupes volantes au-dessus de la ville.

Les objets étaient de la grosseur d'un disque de gramophone et tournaient à une vitesse vertigineuse en volant en chevron. Ils disparurent dans un nuage de fumée.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le mardi 8 juillet 1947, pages 1 & 23

$3,000 pour une "soucoupe"

Disques volants signalés en Australie, au Mexique et en Afrique du Sud.

(B.U.P.) - Si vous mettez la main sur une "soucoupe volante" elle vous vaudra aujourd'hui la jolie somme de $3,000. Celles que vous pouvez apercevoir dans le ciel n'ont toujours aucune valeur. Persone n'a réclamé jusqu'ici les récompenses de $1,000 chacune offertes à Chicago, Los Angeles et Spokane pour une véritable "soucoupe volante".

Les forces de l'aviation de l'armée américaine et les équipes de terre ont annoncé qu'elles scrutent activement les airs pour y apercevoir les fameux disques volants, mais les officiers supérieurs de l'armée croient personnellement qu'il s'agit d'une mystification et que certaines personnes sont victimes d'hystérie.

L'un des plus récents rapports au sujet des "soucoupes" vient de Lillington, Caroline du Nord, où deux étudiants, Albert Dugan et Charles Cross, disent avoir aperçu à 11 heures et 55 minutes hier soir une "lueur brillante" dans le firmament à une dizaine de milles de Ralegh. Dugan a cru tout d'abord qu'il s'agissait d'une étoile, mais lorsque l'objet se mit en mouvement, ils stoppèrent leur automobile et l'observèrent.

"L'objet se déplaça en tournant, parut de forme elliptique et une lumière bleue en rayonnait surtout à ses extrémités", a dit Dugan. "Nous nous sommes dirigés dans sa direction mais il disparut. Nous l'avons surveillé pendant environ trois minutes. Il semblait se mouvoir sous les nuages".

Au bureau météorologique, on a rapporté que les bancs de nuages se trouvaient à environ 5,500 pieds d'altitude.

Dans l'intervalle, le mystère des "soucoupes volantes" a pris un caractère international.

Des disques, déjà signalés au-dessus de la plupart des 48 États américains et en divers endroits du Canada, ont été aperçus au-dessus de Mexico. Plusieurs personnes ont téléphoné au ministère de la défense nationale mexicaine pour rapporter des disques volants en direction de l'ouest. Un porte-parole du ministère a dit qu'il n'ajoutait pas foi à ces rapports.

Le vice-consul russe Eugene Tunantzev à Los-Angeles s'est moqué des insinuations voulant que les "soucoupes volantes" puissent venir de la Russie.

"La Russie respecte la souveraineté de tous les gouvernements et ne saurait se servir d'un autre pays comme champ d'expérience, a dit le vice-consul, son territoire est suffisamment vaste pour lui permettre de se livrer chez elle à ses propres expériences".

De hauts officiers de l'armée américaine ont été du même avis que Tunantzev. Ils ont écarté les théories voulant que les disques volants soient des armes secrètes utilisées dans la guerre des bactéries. Ils ont fait remarquer qu'il est significatif que des radars de l'armée n'en aient pas encore enregistré.

Corpuscule rouges

A Sydney, en Australie, M. F.-S. Cotten, professeur de psychologie, a dit à 450 étudiants d'examiner le firmament pour voir s'ils ne découvriraient pas de soucoupes volantes. L'expérience a été concluante, moins de 10 minutes plus tard. 22 étudiants revinrent en disant avoir vu des soucoupes.

"Ce que vous avez vu, a dit le professeur Cotten, ce sont des corpuscules rouges à travers la rétine de vos yeux. Vous pouvez maintenant tirer vous-mêmes vos conclusions sur les rapports publiés à l'étranger".

Les trois récompenses de $1,000 ont été offertes par M. E.-J. Culligan, président d'une compagnie de Northbrook, Illinois, les Los Angeles World Inventors Exposition et l'Athletic Round Table de Spokane au Canada. M. Culligan a offert $1,000 pour la possession d'un disque volant ou l'explication du phénomène tandis que les deux autres sont prêts à donner $1,000 sur présentation d'une "soucoupe volante". L'offre de la Los Angeles World Inventors Exposition vaut pour cinq jours.

Aucun commentaire de la part d'Einstein

Princeton, N.-J., 8. (B.U.P.) - Le professeur Albert Einstein, célèbre physicien et mathématicien, a déclaré aujourd'hui qu'il n'a "absolument aucun commentaire" à faire sur les "soucoupes volantes" dont on a rapporté la présence en diverses régions des États-Unis.

Einstein a dit qu'il ignorait que des "soucoupes" volaient jusqu'au moment où un représentant de l'United Press le lui a appris par téléphone de New-York.

"Soucoupe" créée par un projecteur

Ottawa, 8. - P.C. - Une "soucoupe volante", qui a valu hier soir aux journaux locaux de très nombreux appels téléphoniques, était tout simplement un projecteur servant à annoncer des parties de baseball.

Installé au parc Lansdowne, le projecteur fouillait le ciel en y décrivant de larges cercles. Certains ont rapporté que la lumière ainsi projetée dans le firmament ressemblait à "une soucoupe volante", à "une bande de lumière" et à "quelque chose qui se déplaçait à une vitesse formidable".

L'Australie a aussi ses voyants de "soucoupes"

Sydney, Australie, 8. - P.A. - On a rapporté aujourd'hui d'étranges histoires au sujet des "soucoupes volantes" à Sydney et le Daily Telegraph a publié une nouvelle coiffée du titre "Cela devait se produire ici".

Plusieurs citoyens de Sydney disent avoir vu, hier soir ou de bonne heure aujourd'hui, des objets en forme de disque traverser le firmament.

M. E.-J. Walters a déclaré au Telegraph qu'il a aperçu en même temps que sa femme deux objets blancs très brillants et plat.

"La nuit était si claire que nous avons pu les distinguer nettement, a-t-il dit, ils se déplaçaient à une très grande vitesse vers l'ouest".

Summerside, Ile Prince-Edouard, 8 - P.C. - La Gendarmerie royale canadienne a vainement mené des recherches à Margate, à 10 milles de Summerside, pour trouver une "soucoupe volante" dont on avait rapporté la chute à cet endroit.

Johannesburg, 8. (Reuter) - Deux citoyens de Johannesburg ont rapporté aujourd'hui avoir vu des "soucoupes volantes" au-dessus de la ville.

Ils ont dit que les objets aperçus étaient presque aussi gros que des disques de gramophone et qu'ils se déplaçaient à une grande vitesse en une formation en "V" pour disparaître dans un nuage de fumée.

Val d'Or, 8. - D.N.C. - Trois personnes de Val d'Or au moins ont pu contempler quelques instants un mystérieux phénomène. Au dire d'un témoin occulaire, M. Georges Dumont, ingénieur géologue de Val d'Or, un disque lumineux, brillant d'une couleur inusitée, a traversé à une altitude vertigineuse le ciel de Val d'Or. Il était, en effet, 9 h. 20 hier soir, lorsque la soucoupe volante venant apparemment du Sud, a glissé rapidement à une hauteur indéterminée vers le Nord.

Offre de $1,000 pour une "soucoupe volante"

Victoria, 8. (P.C.) - M. Arthur Morfett, autrefois de l'aviation royale canadienne et enquêteur au service de la commission des prix, a dit avoir vu hier soir une soucoupe volante et l'avoir de plus saisie.

Cette soucoupe, a dit Morfett, ressemblait à une boîte de conserve avec la partie supérieure enlevée, trouée au centre avec un petit papier sur l'un des côtés. L'objet est venu choir derrière lui pendant qu'il déambulait sur la rue.

L'objet mesurait trois pouces de diamètre, a dit Morfett, était parfaitement rond et légèrement rouillé avec trois trous oblongs, "probablement des rainures de lancement".

Il n'a pas voulu en dire plus.

Spokane, 8. (P.C.) - L'Athletic Round Table a offert hier soir une récompense de $1,000 à la première personne qui apportera à son club de Spokane un "disque volant". Le président Joe Albi a dit que le club ne s'intéresse habituellement qu'aux sports mais que dans le cas des "soucoupes" il considère que c'est actuellement un des sports à la mode de la saison. Il a ajouté que l'argent de la récompense est à la banque.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le vendredi 9 janvier 1948, page 29

Les soucoupes volantes au Kentucky et dans l'î.P.E.

(BUP) - De mystérieux objets flottant dans le ciel au-dessus du Kentucky, du Tennessee et de l'Ohio raniment les spéculations sur les "soucoupes volantes."

Le dernier rapport sur ce phénomène vient de Wilmington, Ohio, où le personnel de l'aéroport Clinton signale avoir observé pendant 35 minutes une boule de feu, qui disparut finalement à l'horizon.

La garde nationale du Kentucky attribue la mort d'un pilote à la poursuite d'un objet fulgurant. L'aviateur Thomas F. Mantell, volant sans équipement d'oxygène, monta apparemment trop haut, perdit connaissance et son avion non dirigé alla s'écraser près de Franklin, Ky. Deux pilotes qui volaient en même temps que lui rebroussèrent chemin après être pervenus à l'altitude de 20,000 pieds.

De Clarksville, Nashville et Columbia, Tenn., ainsi que de plusieurs points du sud du Kentucky, on a signalé un objet brillant en forme de bulbe.

La boule de feu de Wilmington a été observée par le sergent G. F. Walter et le caporal J. Hudson à la tour de contrôle de la base aérienne.

Ils disent que c'était un cône rouge, incandescent suivi d'une trainée gazeuse verte. Il paraissait suspendu par moments puis il gagnait ou perdait de l'altitude à une vitesse terrifiante. Son éclat était tel qu'il perçait une épaisse couche de nuages.

Les autorités météorologiques de Chicago disent que la température ne pouvait alors produire d'aurore boréale et elles écartent la possibilité du feu Saint-Elmo car cette électricité statique a besoin d'une aile d'avion, mât de navire ou clocher pour se dégager.

Tyne Valley, I. P. E., 9 (P.C.) - Deux citoyens déclarent avoir vu des soucoupes volantes bien qu'ils n'emploient pas ce terme.

Ernest G. Ellis a dit que, peu après la tombée de la nuit le 3 janvier, il entendit un sifflement et vit un objet volant à grande vitesse de nord-est au sud-ouest, à une altitude de 700 à 1,000 pieds. Cet objet qui paraissait illuminé par dedans émettait une trainée de flamme bleue "si brillante qu'on pouvait à peine l'envisager".

La même nuit, John Biggar qui était à un demi-mille au sud-ouest d'Ellis, vit un objet semblable vers le même temps. Cela ressemblait à un cigare et l'avant paraissait illuminé intérieurement. Il trainait une flamme bleue et émettait des étincelles multicolores.

Tous deux croient que cet objet a du tomber non loin de là.


Ottawa, Ontario, LE DROIT, le vendredi 11 juillet 1947, page 1

Les "soucoupes volantes" ont fait le tour du monde

Les observateurs, par toute la terre, affirment avoir aperçu les mystérieux disques volants

LONDRES (Reuter) - D'après les messages reçus jusqu'ici, les "soucoupes volantes" qui mystifient depuis un mois les citoyens du Canada et de 41 États américains, ont maintenant fait le tour du monde.

Ces disques mystérieux ont survolé aujourd'hui le Japon. Hier, on les avait aperçu au-dessus du Chili, des Pays-Bas, de la Grande-Bretagne et de l'Irlande du Nord.

Un officier de police japonais prétend qu'il a vu mercredi, des objets qui planaient à une hauteur de 3,400 pieds au-dessus de la baie de Kagoshima. Le bureau météorologique de l'endroit explique qu'il pouvait s'agir de ballons qu'il a lancés après minuit ce soir-là.

Une dépêche de Leyden, au Pays-Bas, nous apprend que le service de radio de la marine aurait découvert dans les cieux, une "soucoupe volante" qui filait de l'est à l'ouest à une vitesse vertigineuse.

Un mécanicien de Santiago, au Chili, a fait la même constatation. Les disques lui ont paru plats et de forme ovale. Ils volaient à une hauteur de 1,500 pieds. Par la suite, la division scientifique de l'observatoire de Del Sato, près de Santiago, a annoncé qu'elle avait remarqué le 19 mai, la présence dans l'inosphère, d'objets d'où se dégageaient une fumée blanche.

L'Observatoire a prié les 3,000 observateurs de se tenir sur le qui-vive du 11 au 23 et du 28 au 30 juillet, époques où la terre traversera d'importantes régions de météores.

Deux jeunes filles prétendent avoir vu hier, au-dessus de Birmingham, en Angleterre, des soucoupes volantes trouées par le milieu. Près de Rochester, dans le sud de la Grande-Bretagne, deux personnes ont aussi aperçu des disques volants.

W. A. Nesbitt, de Belfast, a révélé hier, que pendant qu'il observait des oiseaux à l'aide de lunettes d'approche mardi soir, il a vu une douzaine d'objets circulaires qui laissaient dans les airs un sillage vaporeux.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le jeudi 24 juillet 1952, page 3

Des photos d'une soucoupe volante

Clermont-Ferrand, France, 24 (PA) - Un géologue français, M. André Frégnale, prétend avoir réussi à photographier, à quatre reprises, une soucoupe volante dans le ciel de cette localité du sud-est de la France.

M. Frégnale dit avoir aperçu l'objet à 5 h. p.m. un jour de la semaine dernière, à une altitude pouvant varier entre 9,000 et 24,000 pieds.

L'objet en question avait l'apparence d'une soucoupe ovale avec une lumière très brillante au centre. Cette lumière, croit-il, proviendrait d'un genre de système gyroscopique tournant très rapidement. Cette opinion serait confirmée par la réflexion qui apparait sur ses photos, dit-il.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le samedi 26 juillet 1952, page 27

Débat sur la soucoupe vue en Auvergne

L'observateur qui l'a photographiée soutient que ce n'était pas un ballon.

Clermont-Ferrand, 26 (AFP) - M. André Frégnale, constructeur électricien et photographe, avait affirmé avoir aperçu, le 18 juillet dernier, vers 4 h. p.m. une "soucoupe volante" dans le ciel d'Auvergne, fournissant à l'appui de son affirmation quatre photographies.

Interrogé à ce sujet, M. Hubert Garrigue, spécialiste de l'observatoire du sommet du Puy-de-Dôme, a fait la déclaration suivante:

"Je suis sceptique. Il existe dans le monde entier des astronomes spécialisés dans la carte du ciel ou autres travaux, qui scrutent en permanence le ciel avec des moyens puissants. Or, aucun de ces astronomes n'a observé le moindre phénomène relatif aux "soucoupes volantes".

"Physiciens du ciel, météorologistes n'ont également aucun document. S'il s'agissait d'engins spéciaux, ceux-ci devraient être de forte taille, bruyants et visibles de tout le monde.

"Quant à un dispositif astronautique venant d'autres planètes, c'est très peu probable. Des vestiges indiscutables auraient été découverts, ce qui n'a jamais été le cas.

Interrogé à son tour, M. Frégnale a déclaré:

"Certains prétendront que j'ai photographié tout simplement un ballon-sonde et que je suis victime de mon imagination".

"J'ai travaillé dans l'aviation et, par conséquent, j'ai observé souvent de tels ballons qui sont transparents. Or, le disque que j'ai photographié ne se présente jamais à l'oeil sous une forme aplatie dans le sens horizontal. En outre, la vitesse de translation était beaucoup trop grande pour être celle d'un ballon-sonde poussé par le vent.

"En outre, les ballons-sonde sont lancés dans la région du centre du Puy et d'Aulnat. Le vent était, ce jour-là, orienté nord-ouest. Or, l'engin qui a traversé le ciel se déplaçait d'ouest en est".


Montréal, Québec, LA PRESSE, le samedi 26 juillet 1952, page 29

Soucoupe volante observées de jour à Ogdensburg, N.-Y.

Ogdensburg, N.Y. 26 (PA) - Plusieurs citoyens de la ville d'Ogdensburg sur le Saint-Laurent ont eu hier le privilège d'observer des "soucoupes volantes" en plein jour.

Ces objets ont été vus à la dérive à une grande altitude. Des gens qui les ont observés avec des lunettes disent qu'ils ressemblaient à des ballons attachés les uns aux autres.

Quatre avions à réaction volaient circulairement à peu de distance apparemment en vue de les observer.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le mardi 24 novembre 1953, page 19

Des soucoupe volante aux îles Minquiers

Paris, 24 (PA) Les Anglais sont étonnants. Ils n'ont cru à aucun des très nombreux rapports, venus de l'étranger, sur l'existence des soucoupes volantes. Mais il a suffi que deux ou trois Anglais aient eux-mêmes observé dans le ciel britannique des phénomènes inexplicables pour que tous les sujets, ou presque, de Sa gracieuse Majesté soient maintenant persuadés que les soucoupes volantes sont une réalité.

Depuis le compte rendu fait par deux officiers de la Royal Air Force, le nombre des Anglais et des Anglaises qui ont vu des soucoupes est impressionnant. Il convient de noter que l'heure de la journée où ce phénomène est perçu avec le plus de fréquence correspond à la fermeture des "pubs" (bistros).

Les savants ne s'engagent pas. Ils disent "everything is possible" mais refroidissent l'espoir des candidats aux expéditions interplanétaires en parlant immédiatement de ballons sondes, de la vitesse prodigieuse du vent à 9,373 milles d'altitude, des météores, et des images antoptiques, déjà découvertes par Goethe, qui souffrait de cette affection.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le mardi 29 mars 1966, page 1

Nouvelle visite, hier soir, des "soucoupes" mystérieuses au Michigan et en Ontario

DETROIT. (PA) - Des objets étranges ont été aperçus dans le ciel, hier soir encore, au sud du Michigan et dans l'ouest de l'Ontario et des enquêteurs officiels ont examiné une trace circulaire laissée sur le sol et dégageant une certaine radioactivité.

Un des objets a été vu près d'Ann Arbor, à 40 milles à l'ouest de Détroit, où des habitants de l'endroit, observent des objets lumineux depuis plus d'une semaine. Une trentaine de personnes ont rapporté leurs observations à la police hier soir. Les objets volaient, cette fois, à moins de 500 pieds de hauteur.

Des objets volant non identifiés ont également été aperçus dans l'ouest de l'Ontario hier soir et ils sont également apparus sur un écran de radar aux États-Unis. Plusieurs personnes qui disent l'avoir vu à Sarnia l'ont décrit comme étant un objet blanc miroitant voyageant en direction nord à grande vitesse et changeant de direction trois ou quatre fois.

Un technicien de la NASA, M. William G. Kartlick, a rapporté qu'il avait aperçu une lumière brillante d'une très grande intensité, au-dessus d'Ann Arbor, Michigan.

Washington prié de dévoiler ses secrets

Le Comité national d'enquêtes sur les phénomènes a demandé hier au gouvernement américain de lui révéler tous les renseignements qu'il possède au sujet des objets volants non identifiés (UFOs).

"Il existe des preuves valables que nous sommes observés par un genre quelconque d'appareil qui est bien plus perfectionné que tout ce dont nous disposons et contrôlé par une civilisation supérieure à la nôtre", a déclaré le major Donald E. Keyhoe au cours d'une conférence de presse.

"Ces objets sont réels et sous contrôle intelligent", a ajouté le major Keyhoe. Il a insisté pour que l'aviation militaire rompe le silence sur ses observations et cesse de ridiculiser les témoins dignes de foi qui ont vu ces objets. Le major Keyhoe est un officier de marine à sa retraite qui a écrit plusieurs ouvrages sur ce sujet et qui dirige maintenant le Comité d'enquêtes sur les phénomènes aériens.

Le major Keyhoe a appuyé la demande faite au Congrès par le leader républicain Gerald R. Ford (Michigan) pour la tenue d'une enquête gouvernementale sur les témoignages concernant les objets mystérieux aperçus dans le ciel. Il a souligné que, bien que l'on observe des objets mystérieux dans le ciel depuis 200 ans, le phénomène est beaucoup plus fréquent depuis l'explosion de la première bombe atomique en 1945.

Quand on lui a demandé de citer le cas le plus étonnant enregistré jusqu'ici, le major Keyhoe a rappelé qu'en 1954 un avion de la Marine traversait l'Atlantique et approchait de Gander, Terre-Neuve, quand l'équipage aperçut un disque énorme, d'environ 350 pieds de diamètre, s'élever de la surface de l'eau jusqu'à 19,000 pieds avant de démarrer. "Les preuves sont innombrables, a-t-il dit, et il est impossible que tant de gens se trompent". Il a ajouté que plus de 200 pilotes civils et militaires ont vu des "UFOS" et que le nombre des témoins oculaires s'élève à 8,000.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le samedi 26 mai 1979, page E4

Les photos de l'OVNI étaient authentiques

CORDOBA (Argentine) (AFP)- les images d’un OVNI prises il y a quelques jours par un photographe amateur argentin sont authentiques, selon les résultats de l’examen auquel ont été soumis les négatifs.

M. Luis Ferreyra, qui tentait de photographier un oiseau aux environs de Los Molinos (à cent km au sud de Cordoba) avait soudain été gêné par l’ombre que créait dans le viseur un objet volant ressemblant par sa forme à un sombrero avec deux hublots. Il a réussi à en prendre plusieurs images très nettes qui ont été reproduites par la presse locale, puis par la presse nationale argentine.

Après être resté immobile pendant quelques minutes l’OVNI s’est élevé verticalement à une très grande vitesse et a disparu.

 
 
Aucune infraction voulu. Pour des besoins d'éducation seulement.