Début

Quoi de Neuf

Produits

Forum

Michel M. Deschamps - Directeur

Observations
Personelles

Archives de Journeaux

OVNIs

Traces Physiques
d'OVNIs

Mutilations
d'Animaux

Occupants d'OVNIs

Cercles de Cultures

Clips Audio

Documents

Liens

Observations Radar/Visuelles d'OVNIs

Montréal, Québec, LA PRESSE, le mardi 22 juillet 1952, page 15

Objets étranges repérés dans le ciel par le radar

L'Aviation américaine révèle qu'elle a reçu des rapports d'opérateurs de l'aéroport de Washington et de deux pilotes d'avions différents

Washington, 22 (PA) - L'Aviation américaine a révélé hier soir qu'elle a reçu des rapports selon lesquels des objets aériens dont on n'a pu vérifier l'identité, - peut-être un nouveau genre de soucoupes volantes - seraient venus non loin de Washington.

Pour la première fois que l'on sache, ces objets ont été repérés par le radar, ce qui indiquerait qu'il s'agit bet et bien de matière et non seulement de faisceau de lumière.

On a en plus précisé que ces objets filaient à une vitesse de 100 à 130 milles à l'heure seulement, au lieu de la rapidité incroyable attribuée aux soucoupes antéreures, bien qu'à certains moments ils aient oscillé rapidement.

Les "objets" auraient aussi plané à une altitude uniforme. L'aviation dit qu'aucun avion n'a été envoyé dans le but d'intercepter ces objets et qu'aucune observation n'a été confirmée par les membres de l'opération "Skywatch" qui participent aux observations en cours présentement le long d'un arc tracé au nord des États-Unis.

L'aviation n'a reçu qu'un rapport préliminaire et ne sait pas pourquoi on n'a pas essayé d'intercepter des objets.

Le centre de contrôle du trafic aérien de l'aéroport national de Washington, situé en face de la capitale sur le Potomac, a fait rapport que ses opérateurs de radar ont repéré huit des objets vers minuit samedi dernier. Ils volaient aux environs de la base aérienne d'Andrews, non loin de là.

"Étoiles filantes sans queue"

D'après le centre de contrôle, un pilote de la Capital Airlines, le capitaine "Casey" Pierman, de Détroit, a déclaré de son côté avoir vu sept objets entre Washington et Martinsburg, Virginie occidentale, à 3 h. 15, la même nuit. "Ils étaient comme des étoiles filantes sans queue", a dit le capitaine Pierman.

Les autorités de la compagnie ont dit que l'aéroport avait repéré des objets dans le ciel et demandé au capitaine Pierman d'être aux aguets. Peu après, ont dit les représentants de la compagnie, Pierman a fait rapport qu'il avait repéré un groupe d'objets.

Pierman, qui volait alors à une vitesse de 180 à 200 milles à l'heure, a dit que ces objets voyageaient à une "vitesse vertigineuse", en montant et en descendant, et soudain changeaient d'allure jusqu'à ce qu'ils paraissent suspendus immobiles dans l'espace.

Enquête officielle

Les autorités disent que le capitaine Pierman n'a fait qu'un rapport routinier de l'incident et n'a pas dit spécifiquement qu'il avait vu des soucoupes volantes.

D'après le centre de contrôle du trafic aérien, le pilote d'un autre avion transportant des passagers a fait rapport qu'une lumière l'a suivi de Herndon, Virginie, jusqu'à un peu moins de quatre milles de l'aéroport national.

"Ces renseignements ont été transmis aux autorités compétentes de l'aviation et l'aviation fait enquête sur l'affaire", lit-on dans la déclaration.

L'aviation a déjà fait savoir qu'elle reçoit cet été plus de rapports d'observations de soucoupes volantes qu'à aucun autre moment depuis les observations nombreuses de 1947.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le mardi 29 juillet 1952, page 8

Nombreux objets décelés au radar

Washington, 29 (AFP) - Les écrans de radar de la région de Washington ont signalé, aujourd'hui, durant les premières heures de la matinée, de nombreux objets volants dans le ciel de la capitale américaine. Cependant, aucune observation visuelle directe n'a pu être faite.

Un appareil d'une compagnie de transport dirigé vers un point où était signalé un de ces objets a cherché vainement pendant plusieurs minutes sans rien apercevoir.

Aucun des chasseurs à réaction, maintenus en état d'alerte 24 heures sur 24, n'a cependant pris l'air, les objets volants n'ayant pu être repérer à l'oeil nu. Les objets semblaient se déplacer, d'après les écrans de radar, à une vitesse variant de 90 à 120 milles à l'heure.

L'armée de l'air américaine annonce qu'elle tiendra une conférence de presse sur les "soucoupes volantes" dans le courant de l'après-midi.

(PA) - Le commandement des recherches aériennes continue ses études à grande altitude avec une nouvelle caméra qui est employée pour déterminer la source de la lumière des corps lumineux. Cet instrument doit servir particulièrement à résoudre le mystère des soucoupes volantes, car il fragmente la lumière suivant les couleurs du spectre afin d'indiquer la composition chimique de la source lumineuse. Cette caméra ressemble aux appareils photographiques dont les chimistes se servent pour des fins semblables.


Montréal, Québec, LA PRESSE, le mardi 29 juillet 1952, page 19

Soucoupes volantes encore inexpliquées

Elles ne proviennent pas d'expériences secrètes américaines, mais la science est présentement incapable de les élucider.

Washington, 29 (AFP) - L'apparition d'objets non identifiés dans le ciel de Washington continue à faire l'objet de nombreux commentaires de la part des journaux de la capitale.

Un officier supérieur de la marine américaine a démenti, hier soir, que les phénomènes enregistrés soient en relation avec certaines expériences secrètes effectuées par le commandement américain, comme le bruit en court avec persistance. "Peut-être, a-t-il ajouté, nous retrouvons-nous en présence des fantômes de Nansei Shoto".

L'officier faisait allusion aux phénomènes enregistrés par les radars, lors de la bataille d'Okinawa, en 1945, et plus précisément au large de Nansei Shoto, phénomènes qui avaient déterminé un nombre considérable d'"alertes générales" et de coups de téléphone entre tous les postes de commandement du Pacifique.

Les fantômes de Nansei Shoto, devenus célèbres, n'ont jamais été clairement expliqués. On a attribué leur présence sur les écrans de radar à des vols de mouettes interceptés par les faisceaux du radar, ou encore, plus souvent, à des interférences magnétiques créées par un trop grand nombre d'appareils de radar opérant dans la même région. La même autorité exprime l'opinion que "le grand usage de la télévision fait pendant les deux congrès politiques de Chicago est peut-être responsable des phénomènes signalés, la semaine dernière, dans la région de Washington.

Phénomène sans danger

De son côté, un porte-parole de l'aviation américaine a déclaré: "Je voudrais tout d'abord assurer ceux qui doutent encore que nous ne leur cachons rien. Si l'armée, ou la marine, ou la commission de l'énergie atomique effectuaient des expériences qui seraient en rapport quelconque avec les phénomènes signalés, nous le saurions, en raison de la coordination qui existe nécessairement entre les services de la défense pour tout ce qui touche la sécurité des États-Unis, sécurité dont nous sommes responsables.

"Soucoupes" observées la nuit dernière

Nous ignorons les causes des phénomènes signalés, mais nous sommes convaincus qu'ils ne constituent en rien une menace pour notre pays. Nous ne pouvons évidemment pas prétendre d'une manière certaine qu'il ne s'agit pas de visiteurs venus d'une autre planète ou d'un pays étranger, mais nous sommes plutôt d'avis qu'il s'agit là de phénomènes physiques que, dans l'état actuel de la science, nous sommes incapable d'expliquer".

Indianapolis, 29 (PA) - Des policiers, des observateurs militaires et des centaines de civils ont dit avoir observé trois objets semblables à des soucoupes volantes au-dessus de la partie centre-sud de l'Indiana entre minuit et l'aurore hier.

Des policiers de l'État en service à Indianapolis, à Seymour et à Connersville, ainsi que des observateurs de l'armée et de l'aviation au camp d'Atterbury ont dit avoir surveillé les objets pendant plusieurs heures.

Washington, 29. (AFP) - L'ordre d'alerte permanente a été donné à tous les aérodromes militaires de la côte est des États-Unis, à la suite de l'apparition à plusieurs reprises d'"objets non identifiés" dans le ciel de Washington. Les chasseurs à réaction du commandement aérien de l'est devront se tenir désormais prêts "vingt-quatre heures sur vingt-quatre" à prendre l'air dès que les postes de radar locaux auront signalé une présence anormale dans les parages de la capitale américaine.

Tandis que le "Times Herald" de Washington plublie, en première page, avec un titre barrant les huit colonnes, la nouvelle de la poursuite infructueuse par des chasseurs américains des "étranges lueurs apparues dans le ciel samedi dernier," les journaux d'aujourd'hui accueillent les commentaires les plus variés des astronomes et des savants interrogés.

Le président de l'"U.S. Rocket Society", institution vouée de longue date à l'étude des véhicules fusants, n'écarte pas la possibilité qu'il s'agisse de "véhicules interplanétaires". M. Allen Hynek, astronome de l'Université de Chicago, ne va pas jusque là, mais se déclare convaincu, sans en dire davantage, "de la matérialité de la plupart des phénomènes signalés."

Un troisième savant pense qu'il s'agit d'engins expérimentés par l'armée et la marine américaines "qui devraient cesser de se moquer du monde. Il est tout de même curieux, ajoute-t-il, que les rapports sur les soucoupes volantes proviennent en grand nombre de Washington ou des centres d'expérience atomique du Nouveau-Mexique."

D'une façon générale, le scepticisme avec lequel les journaux américains accueillaient, il y a enocre un mois, les "histoires de soucoupes" fait place maintenant à un intérêt d'où la crainte n'est pas exclue. Il est à noter en particulier que l'influent quotidien "Washington Post" s'est départi la semaine dernière de sa réserve habituelle en la matière pour écrire en conclusion d'un éditorial: "Il ne nous reste plus qu'à ouvrir l'oeil et à toucher du bois."

Pas d'ordre spécial

Ottawa, 29. (BUP) - L'aviation n'a pas donné d'ordre spécial à ses pilotes d'avions à réaction au sujet des soucoupes volantes, mais des efforts sont faits pour identifier tout objet inconnu repéré dans le ciel canadien, a dit hier soir un porte-parole du CARC, en commentant la nouvelle venue de Washington.

"Les avions à réaction du Canada ne sont pas effectivement gardés prêts à poursuivre les soucoupes volantes, a dit le porte-parole, mais tout objet non identifié dans le ciel doit l'être immédiatement. C'est le but même du système de défense aérienne du Canada."

Le Canada a des escadrilles d'avions à réaction à St-Hubert et Bagotville ainsi qu'à North Bay et à Ottawa.

L'opinion d'un savant

Albuquerque (Nouveau-Mexique), 29. (AFP) - Un expert des questions astronomiques, M. Lincoln La Paz, directeur de l'institut des météorites de l'Université du Nouveau-Mexique, estime que les objets qui circulent actuellement dans le ciel américain sont loin d'être des mirages, comme certains l'affirmaient dernièrement, et qu'ils sont réels. Cependant, a-t-il dit à la presse lundi, ces objets ne viennent pas, selon lui, de distantes planètes: ils viennent de la terre. "Mais où de la terre"? C'est là la question qui reste sans réponse.

 
 
Aucune infraction voulu. Pour des besoins d'éducation seulement.